Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Younès Belhanda annoncé à la Liga : Carcela roule sous les offres et Mohamadi pisté par Eibar




S’il y a un joueur qui se trouve à l’issue de chaque saison invité à faire ses valises pour changer de club, c’est bel et bien Younès Belhanda. Sociétaire de l’équipe ukrainienne du Dynamo de Kiev jusqu’en juin 2018, l’international marocain est bien parti pour débarquer soit en Turquie, soit en Espagne.
Aux dernières nouvelles rapportées par le média espagnol, RadioMarca, Younès Belhanda serait convoité par Séville et Valence, deux écuries de la Liga. Aucune offre n’a toutefois été divulguée, sachant que le Dynamo de Kiev réclame un peu plus de 8 millions d’euros en vue de céder définitivement le joueur marocain qu’il avait recruté en 2013 en provenance du club français de Montpellier HSC.
Comme précité, il n’y a pas que Séville et Valence qui sont intéressés par les services de Belhanda, mais aussi la grosse pointure de la Super Lig, Galatasaray, prête à mettre le paquet en vue de le faire venir du côté d’Istanbul.  D’après le site du magazine spécialisé France Football, le transfert est imminent, puisque la proposition de Galatasaray semble faire les affaires du Dynamo et le bonheur de Belhanda. En chiffres, l’offre porte sur un montant de 9 millions d’euros dont un de bonus. Le joueur, lui, percevrait un salaire annuel de 3,2 millions d’euros nets, et ce durant les quatre prochaines saisons.
Si ce transfert se concrétise, Belhanda, auteur d’une saison satisfaisante avec l’OG Nice avec 3 buts à la clé, sera le deuxième joueur marocain à porter les couleurs de Galatasaray après Noureddine Amrabet.
Par ailleurs, le gardien de but du Onze national, Munir Mohamedi, pourrait lui aussi quitter le club espagnol de seconde division de Numancia pour rejoindre Eibar, pensionnaire de la Liga. Quant à Mehdi Carcela, tout porte à croire qu’il n’ira pas jusqu’au bout de son contrat, devant arriver à son terme en 2020, avec Grenade relégué en D2 espagnole. Et ce ne sont pas les offres qui manquent pour l’international marocain pisté par les clubs français de Monaco et Lyon, grec du Panathinaicos, espagnols de Valence, du Bétis  Séville et du Malaga, ainsi que turcs de Trabzonsport et de Fenerbahçe, formation istanbuliote qui vient de recruter l’international marocain, Nabil Dirar.

 

Mohamed Bouarab
Vendredi 23 Juin 2017

Lu 864 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs