Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Yémen: trêve entre le chef de la tribu Hached et les pro-Abdellah Saleh




Le chef de la puissante tribu des Hached a déclaré vendredi lors des funérailles de 30 de ses hommes qu'une «trêve» était intervenue dans les combats meurtriers à Sanaa entre ses partisans et les troupes fidèles au président Ali Abdallah Saleh.
«Une trêve est intervenue entre nous et les forces d'Ali Abdallah Saleh et une médiation est en cours», a déclaré cheikh Sadek al-Ahmar en assistant Avenue Sittine aux funérailles de 30 de ses hommes tués dans les combats.
«Si Saleh veut une révolution pacifique, nous y sommes prêts mais s'il veut la guerre, nous le combattrons», a toutefois ajouté le chef de la plus puissante tribu yéménite.
Les funérailles ont été organisées lors de la manifestation hostile au régime du président Saleh qui a réuni des dizaines de milliers de personnes après la prière hebdomadaire du vendredi.
La manifestation a été organisée sous le slogan de «révolution pacifique».
A l'opposé, les partisans du président yéménite se sont rassemblés par milliers place Saabine après la prière et ont chanté des slogans favorables au maintien au pouvoir du chef de l'Etat.
Cette manifestation était organisée sous le slogan du «respect de l'ordre et de la loi».
Un officier de la Garde républicaine a été tué ainsi que six hommes armés de la tribu de Naham lors de l'attaque lancée vendredi par cette dernière contre un barrage militaire au nord-est de Sanaa, a indiqué une source tribale.
«Un officier commandant un camp proche du barrage a été tué et dix soldats ont été blessés», a précisé cette source, ajoutant que six des assaillants ont également été tués.
Après avoir pris le contrôle pendant plusieurs heures de ce barrage situé dans la zone de Fardha, à environ 75 km à l'est de Sanaa, les assaillants ont quitté cette position et rouvert la route reliant la capitale à la ville de Marib, selon la même source tribale.
Une autre source tribale avait déclaré que des éléments armés de la tribu de Naham «ont attaqué tôt le matin trois barrages militaires de la Garde républicaine dans la zone de Fardha», en faisant état de morts des deux côtés.
L'armée a lancé des raids aériens sur la zone pour tenter de reprendre le contrôle de cette position et rouvrir la route entre la capitale et Marib, a indiqué cette dernière source.

AFP
Samedi 28 Mai 2011

Lu 469 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs