Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Yémen: les combats se poursuivent à Sanaa




Yémen: les combats se poursuivent à Sanaa
De violents combats ont repris vendredi matin dans un quartier du nord de Sanaa entre les forces gouvernementales et les combattants d'un influent chef tribal après une nouvelle nuit de violences, a rapporté un correspondant de l'AFP.
Après une brève accalmie à l'aube, des affrontements aux obus et à la mitraillette ont éclaté de nouveau en début de matinée autour de la résidence du chef tribal des Hached, cheikh Sadek al-Ahmar, dans le quartier Al-Hassaba, ont indiqué des témoins.
Aucun bilan n'est encore disponible sur les violents combats qui se sont poursuivis par intermittence toute la nuit, selon des habitants.
Le siège de la compagnie aérienne Yemenia, jouxtant la résidence de cheikh Ahmar, et les locaux d'une chaîne de télévision, Souheil, contrôlée par le clan de ce dignitaire tribal, ont été détruits après avoir pris feu dans les combats, selon le correspondant de l'AFP.
En outre, trois obus ont explosé dans la nuit devant le mur d'enceinte de l'Université de Sanaa, près de la Place du Changement, épicentre de la contestation du régime, ont indiqué des participants au sit-in.
Des blindés de la 1ère division commandée par le général Ali Mohsen Al-Ahmar, rallié en mars à la contestation réclamant le départ du président Ali Abdallah Saleh, ont été ensuite déployés aux entrées de la place pour protéger les dizaines de contestataires qui y campaient encore, selon les mêmes sources.
Des positions de la 1ère division blindée ont été également visées par des obus, ont indiqué les mêmes sources.
Les forces du général Ahmar --sans lien de parenté direct avec le chef tribal-- sont restées jusqu'ici à l'écart de la bataille entre les forces gouvernementales et les combattants tribaux.
Une manifestation prévue vendredi à Sanaa des partisans du président Saleh, à l'initiative du régime, a été annulée, a annoncé dans la nuit une source informée au ministère de l'Intérieur.
Pour leur part, les protestataires, dont le nombre a considérablement baissé au cours des derniers jours en raison des violences à Sanaa, ont appelé à une manifestation de «fidélité à Taëz», grande ville au sud-ouest du pays où un sit-in permanent a été dispersé lundi par les forces de l'ordre au prix d'une cinquantaine de morts.
Pour sa part, le médiateur du Golfe dans la crise yéménite, Abdellatif Zayani, a indiqué poursuivre ses efforts en vue d'«un règlement «pacifique» au Yémen, qui a sombré dans la violence après le refus du président Ali Abdallah Saleh de signer un accord de transition du pouvoir.
«Les pays du Conseil de coopération du Golfe (CCG) poursuivront leurs efforts pour aider les frères au Yémen à parvenir à un règlement pacifique, qui mettra fin aux combats en cours», a déclaré M. Zayani dans un communiqué publié tard jeudi soir.
«Soucieuses de la sécurité, de la stabilité et de l'unité du Yémen», les monarchies du CCG vont «travailler avec les Yéménites pour la réalisation de ce qu'ils jugent le meilleur pour leur pays», a-t-il ajouté sans plus de précision.

AFP
Samedi 4 Juin 2011

Lu 346 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs