Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Yémen: l’armée tire de nouveau sur les manifestants à Taëz




Les forces de sécurité yéménites ont ouvert le feu pour disperser des manifestants jeudi à Taëz (250 km au sud de Sanaa), faisant des dizaines de blessés, ont rapporté des témoins et des sources médicales.
Des soldats de la garde républicaine et de la sécurité centrale, fidèles au président Ali Abdallah Saleh, ont ouvert le feu sur les manifestants qui réclamaient le départ du chef de l'Etat dans la rue Jamal, la principale artère de la ville.
Deuxième ville du pays, Taëz est un des principaux foyers de la révolte entamée fin janvier contre le président Saleh, au pouvoir depuis près de 33 ans.
Des dizaines de manifestants ont été blessés, selon un médecin de l'hôpital de campagne installé près de la place de la Liberté, où des opposants campent depuis le mois de février.
Seize manifestants hostiles au président Ali Abdallah Saleh ont été tués en 24 heures par les forces de l'ordre au Yémen, l'opposition appelant jeudi la communauté internationale à «arrêter le massacre».
Les affrontements les plus violents se sont déroulés à Sanaa, où les forces de sécurité et des partisans du régime en civil ont ouvert le feu mercredi sur des milliers de manifestants, tuant 12 d'entre eux et blessant près de 230, selon des sources médicales.
Les manifestants avaient marché de la Place du Changement où ils campent depuis le 21 février, en direction du siège de la présidence du gouvernement.
Les forces ont tiré sur eux alors qu'ils se trouvaient à 200 mètres du bâtiment jouxtant les locaux de la radio nationale, selon des témoins.
«Le peuple veut marcher sur le palais du président», ont-ils répété.
Le siège de la présidence est situé à une courte distance du siège de la présidence du gouvernement.
Un témoin a affirmé que «des tireurs embusqués avaient participé à l'attaque contre les manifestants» dans l'après-midi. Les heurts ont eu lieu jusque tard le soir dans le secteur.
Dans un communiqué, le ministère de l'Intérieur a affirmé que les contestataires avaient tenté de «prendre d'assaut les sièges de la radio et du gouvernement», accusant des hommes armés relevant de l'opposition d'avoir ouvert le feu.
Le 18 mars, des tirs sur une manifestation également partie de la place du Changement avaient fait 52 morts et provoqué un mouvement de défection de responsables, d'officiers de l'armée et de diplomates.
La situation était extrêmement tendue jeudi matin aux abords de la place du Changement, épicentre de la contestation contre le régime, selon des témoins.
Le général Ali Mohsen al-Ahmar, commandant de la région nord-est qui comprend Sanaa, rallié depuis mars aux contestataires, a déployé des renforts en armes et en véhicules blindés autours de la place, d'après ces sources.
Les forces du général al-Ahmar contrôlent le nord et l'ouest de la capitale alors que les forces fidèles au président Saleh tiennent le reste de la ville.
Comme à Sanaa, les manifestants dans plusieurs autres villes ont marché mercredi sur des bâtiments officiels, et quatre d'en eux ont été tués par les balles des forces de sécurité, deux à Taëz, un foyer de la révolte au sud de Sanaa, un à Hodeida (ouest) et un à Dhamar (100 km au sud de Sanaa).
Dans un communiqué, l'opposition parlementaire a appelé «les pays du Golfe, la Ligue arabe et nos amis en Europe et en Amérique à intervenir pour arrêter les massacres commis par les forces de Saleh contre les manifestants pacifiques à Sanaa, Taëz et Hodeida».
«Ce sang versé ne fera que renforcer la détermination des jeunes yéménites à réaliser leur revendication première, qui est la chute du régime», a-t-elle ajouté. 

AFP
Vendredi 13 Mai 2011

Lu 163 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs