Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Yémen: l’UE demande au président : Saleh de quitter le pouvoir




La chef de la diplomatie de l’UE, Catherine Ashton, s’est dite mardi «choquée» par l’usage de la force à Taëz au Yémen et a demandé à nouveau au président Saleh de signer «sans délai» l’offre de médiation du Conseil de coopération du Golfe (CCG) prévoyant son départ.
«Il est temps maintenant, sans nouvelles échappatoires, de signer et de mettre en œuvre l’offre de médiation du Conseil de coopération du Golfe (CCG)», a souligné Mme Ashton dans un communiqué.
Cette offre prévoit notamment un départ du pouvoir d’Ali Abdallah Saleh, qui dirige le pays depuis 32 ans.
M. Saleh a refusé la semaine dernière de signer cet accord et mis en garde l’opposition contre une «guerre civile».
«Je suis choquée et condamne dans les termes les plus énergiques l’usage de la force et de balles réelles contre des manifestants pacifiques dans la ville de Taëz», a également affirmé Mme Ashton.
«Des informations faisant état d’attaques contre des installations médicales sont épouvantables», a-t-elle ajouté en dénonçant les «graves violations» des droits de l’Homme commises par le régime yéménite.
«Les responsables de ces actes devront rendre des comptes», a-t-elle averti.
Elle a, une nouvelle fois, demandé au président Saleh «de répondre aux demandes légitimes du peuple yéménite concernant la transition politique, de s’abstenir de toute violence et de mettre fin aux abus concernant les droits de l’Homme».
Plus de 50 personnes ont été tuées par les forces gouvernementales depuis dimanche à Taëz, grande ville du sud-ouest du Yémen où un sit-in a été réprimé dans le sang, a indiqué mardi la Haut commissaire de l’ONU aux droits de l’Homme, Navi Pillay.
«Le Bureau des Nations unies aux droits de l’Homme a reçu des informations, qui restent à être pleinement vérifiées, indiquant que plus de 50 personnes ont été tuées depuis dimanche à Taëz par l’armée yéménite, la Garde républicaine ainsi que d’autres éléments affiliés au gouvernement», explique un communiqué du Haut commissariat citant Mme Pillay.
Le sit-in de la «Place de la liberté» a été réprimé «à l’aide de canons à eau, de bulldozers et de balles réelles», poursuit-elle faisant également état de «centaines de blessés».
Les forces fidèles au président yéménite Ali Abdallah Saleh ont, par ailleurs, tiré mardi sur une manifestation à Taëz, faisant cinq tués, au lendemain de la mort de 21 manifestants dans cette ville située au sud de Sanaa, ont indiqué des sources médicales et des témoins.
Selon des témoins, les forces de sécurité étaient déployées en force dans la ville, à la pointe de la contestation contre le président contesté, et ont ouvert le feu afin d’empêcher les manifestants de se regrouper.
De violents combats ont repris mardi avant l’aube à Sanaa entre les forces fidèles au président Ali Abdallah Saleh et le plus puissant des chefs tribaux du Yémen, rallié à la contestation, après quatre jours d’un calme relatif, a rapporté un correspondant de l’AFP.
Les combats se déroulent dans le quartier d’Al-Hasaba, dans le nord de Sanaa, où se trouve la résidence de cheikh Sadek al-Ahmar. Des échos de tirs de mortier ont d’abord été entendus, suivis par ceux d’échanges de tirs. Les autorités ont accusé cheikh Ahmar d’avoir rompu la trêve et le site Internet du ministère de la Défense 26sep.net a affirmé que les hommes du chef de la tribu Hached ont pris le contrôle du siège du Congrès populaire général (CPG - parti du président Ali Abdallah Saleh) et de celui de la compagnie des eaux.
Des sources proches de cheikh Ahmar ont accusé au contraire les autorités d’avoir repris les tirs sur la résidence du chef tribal.

AFP
Mercredi 1 Juin 2011

Lu 56 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs