Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Yémen : L'UE appelle à une “solution politique rapide”




L'Union européenne a appelé mardi de ses vœux une «solution politique rapide» après la mort de 27 personnes lundi à Sanaa dans la répression par les forces de sécurité yéménites des manifestations réclamant le départ du président Ali Abdallah Saleh.
«Les derniers événements soulignent encore la nécessité d'une solution politique rapide afin de répondre aux aspirations du peuple yéménite», a écrit un porte-parole de Catherine Ashton, la chef de la diplomatie de l'UE, dans un communiqué.
Il est «nécessaire» de «signer et mettre en oeuvre» le plan de sortie de crise élaboré par les pays du Conseil de coopération du Golfe (CCG), a-t-il souligné.
La haute représentante de l'UE pour les Affaires étrangères a par ailleurs demandé à toutes les parties de «faire preuve de retenue et d'éviter toute action provocatrice».
Des accrochages à l'arme automatique et aux obus entre forces rivales ont éclaté mardi à Sanaa où deux protestataires ont été tués et 7 autres blessés dans un bombardement de la place du Changement, épicentre de la contestation, selon le comité d'organisation de la révolution.
«Les forces de sécurité et la Garde républicaine ont violemment bombardé ce matin la place du Changement, tuant deux protestataires et en blessant 7 autres», a déclaré à l'AFP un membre du Comité d'organisation.
Des affrontements engageant les soldats du général dissident Ali Mohsen al-Ahmar se poursuivaient dans la matinée dans plusieurs quartiers limitrophes de la place du Changement, a-t-on ajouté.
En raison de l'intensité des tirs, «les habitants se terrent chez eux. Ils ne peuvent s'aventurer dans la rue», a déclaré un activiste.
Ce regain de violences intervient au lendemain de la mort de 27 personnes lundi à Sanaa dans la répression par les forces de sécurité yéménites des manifestations réclamant le départ du président Ali Abdallah Saleh.
Après une accalmie de plusieurs heures dans la nuit, les affrontements ont repris vers 05H00 du matin (02H00 GMT) entre les forces de sécurité et les soldats du général Ahmar sur la rue al-Zoubeiri où campent des protestataires depuis dimanche, a-t-on ajouté de mêmes sources.
En outre, des positions des hommes du général al-Ahmar, rallié à la contestation en mars, ont été la cible de bombardements depuis le quartier Heddah, dans le sud de la capitale, où sont déployées des unités de la Garde républicaine, corps d'élite de l'armée, dirigée par le fils aîné du président Saleh, Ahmed, selon des témoins.
Ces bombardements ont pris pour cible des positions du général Ahmar près de la place du Changement, dans le nord de la capitale, a-t-on ajouté.
«Deux obus sont tombés dans la nuit sur la place du Changement, faisant plusieurs blessés», a déclaré à l'AFP un porte-parole des jeunes protestataires, Walid al-Amari.
En outre, une personne a été tuée et 10 blessées dans la chute lundi soir d'un obus sur l'université Al-Iman à Sanaa de l'influent chef islamiste, cheikh Abdelmajid Zendani, soupçonné par Washington de soutenir le terrorisme, a indiqué l'entourage du religieux.

AFP
Mercredi 21 Septembre 2011

Lu 138 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs