Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

XKeyscore: l’autre programme américain de surveillance d’internet




XKeyscore: l’autre programme américain de surveillance d’internet
Un programme américain secret de surveillance d’internet, baptisé XKeyscore, permet au renseignement américain de suivre “à peu près tout ce qu’un utilisateur lambda” fait sur le réseau, selon des documents publiés mercredi par le quotidien britannique The Guardian.
Citant des documents fournis par Edward Snowden, à l’origine des récentes révélations sur l’ampleur de la surveillance américaine des communications, le Guardian assure que XKeyscore est le programme de l’Agence de sécurité nationale (NSA) qui permet la surveillance la plus large de la Toile.
Sur son site, le quotidien reproduit une série de pages apparemment issues d’une séance de formation destinée à des agents du renseignement américain. Quatre de ces 32 pages n’ont pas été reproduites parce qu’elles “révèlent des éléments sur des opérations spécifiques de la NSA”.
Selon ces documents, XKeyscore permet aux agents qui l’utilisent de surveiller en temps réel les e-mails, les recherches, l’utilisation des réseaux sociaux ou toute autre action effectuée sur Internet pour remonter vers une cible.
Le programme repose sur l’utilisation de quelque 500 serveurs disséminés dans le monde, y compris en Russie, en Chine ou au Venezuela.
Contrairement aux autres systèmes de surveillance dont l’existence a déjà été révélée, il offre la possibilité de travailler sans connaître un identifiant “fort” d’une cible —son adresse mail par exemple. XKeyscore permet par exemple de remonter jusqu’à une personne à partir d’une simple recherche effectuée sur internet. Parmi les exemples donnés de ce fonctionnement dans le Guardian, le cas de quelqu’un effectuant des recherches dans une langue peu utilisée dans une région donnée —l’allemand au Pakistan— ou celui d’un utilisateur de Google Maps se renseignant sur la configuration d’éventuelles cibles pour un attentat.
Selon les documents, le logiciel a permis aux agents américains de capturer “plus de 300 terroristes”. Le porte-parole de la Maison Blanche Jay Carney, interrogé mercredi pour savoir si le Congrès avait été mis au courant d’un tel programme, a renvoyé vers les services de renseignement.
Mais il a assuré que “les affirmations selon lesquelles il existe un accès étendu et sans limites aux données de la NSA (...) sont fausses”.
“L’accès à tous les outils d’analyse de la NSA est limité aux employés qui le demandent pour les tâches qui leur sont confiées”, a ajouté M. Carney lors de son point de presse, sans commenter sur le fond ces nouvelles révélations.
Mercredi, doit avoir lieu devant le Sénat américain l’audition de dirigeants de trois agences du renseignement, ainsi que de membres du département de la Justice —la première depuis que la Chambre des représentants a rejeté de peu une proposition visant à réduire les fonds alloués aux programmes d’espionnage, la semaine dernière.
L’ex-consultant de la NSA Edward Snowden est bloqué depuis le 23 juin dans la zone de transit de l’aéroport de Moscou-Cheremetievo et a demandé un asile provisoire à la Russie.

AFP
Mardi 6 Août 2013

Lu 45 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs