Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Woody Allen évoque son mariage controversé pour la première fois




"J'ai eu de la chance, nous avons 35 ans de différence et la dynamique a marché": dans une rare interview, le réalisateur américain Woody Allen est revenu sur son mariage controversé expliquant qu'il avait eu avec Soon-Yi une relation "paternelle". "J'ai commencé cette relation et je pensais que ce serait juste une amourette, que ce ne serait pas sérieux", a déclaré le cinéaste à la radio américaine NPR. "Puis nous avons commencé à sortir ensemble, nous avons commencé à vivre ensemble, et cela nous a plu. Et la différence d'âge semblait ne pas avoir d'importance. Elle semblait en fait jouer en notre faveur", a expliqué le cinéaste, qui aura 80 ans en décembre prochain. "J'ai eu de la chance", a ajouté Woody Allen, qui a deux filles adoptives avec Soon-Yi. "Je suis marié depuis 20 ans (...) j'ai 35 ans de plus qu'elle, et pour des raisons indépendantes de notre volonté, la dynamique a marché. J'étais paternel. Elle répondait à quelqu'un de paternel. J'aimais sa jeunesse et son énergie. Elle s'en remettait à moi et j'étais heureux de la laisser prendre de très nombreuses décisions, et prendre en charge tellement de choses. Elle s'est épanouie", a-t-il ajouté. Mia Farrow, qui avait tourné dans 13 de ses films, avait quitté Woody Allen en 1992, après avoir découvert dans les affaires du réalisateur des photos dénudées de Soon-Yi, adoptée avec son précédent mari André Previn. Woody Allen et Soon-Yi, qui est sa troisième épouse, se sont mariés en 1997.
Dans cette interview, Woody Allen revient aussi sur sa vie, se décrit comme "paresseux et non perfectionniste". "Faire des films n'est pas le fin du fin dans mon existence. Je n'ai pas l'intellect, ou la profondeur ou le don  naturel, il n'y a pas de grandeur en moi," y déclare le cinéaste prolifique, qui sort en moyenne un film par an depuis 1965.  Egalement interrogé sur les accusations d'agression sexuelle sur sa fille adoptive Dylan Farrow, qu'il a toujours rejetées, Woody Allen affirme que cela n'a rien changé pour ceux qui viennent voir ses films.
"J'ai toujours eu une petite audience. Les gens ne sont jamais venus en masse, et c'est pareil aujourd'hui, j'ai gardé la même audience au fil des ans", ajoute-t-il. "Si les critiques sont mauvaises, ils ne viennent pas",  précise-t-il encore, ajoutant que sa vie privée n'influence pas ses films.

Libé
Mardi 4 Août 2015

Lu 462 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs