Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Wimbledon : vers une seconde semaine des plus disputées




Wimbledon : vers une seconde semaine des plus disputées
Andy Murray, porté par son public, est sorti vainqueur d'un combat tardif et acharné contre le Chypriote Marcos Baghdatis samedi, pour se qualifier pour les huitièmes de finale de Wimbledon.
Le Britannique, tête de série N.4, a testé les nerfs des organisateurs. En vertu d'un arrêté municipal, le jeu doit être interrompu à 23h00 pour éviter que les résidents alentours ne soient perturbés par le départ du public.
Le règlement a été contourné pour deux petites minutes, puisque le match s'est conclu à 23h02, sur le score de 7-5, 3-6, 7-5, 6-1, grâce à la bonne volonté de Baghdatis qui, émoussé physiquement, a semblé lâcher prise dans les derniers échanges.
Mais, comme Rafael Nadal, éliminé jeudi par le 100e mondial Lukas Rosol, comme Roger Federer, bousculé par le Français Julien Benneteau, Murray n'a pas eu la vie facile.
Après avoir remporté le premier set, il a subi le retour de flamme du Chypriote, très agressif sur chaque point et évoluant à un très haut niveau. A la tombée de la nuit, le juge arbitre a décidé de la fermeture du toit pour permettre au match de se poursuivre.
Baghdatis a le mieux débuté en menant 4-2 dans le troisième set, mais l'Ecossais s'est nourri de l'ambiance extraordinaire pour revenir dans le match. Servant mieux, il a inversé la tendance. Et même s'il a paru lui aussi par instant fatigué, il a ensuite réussi à conclure dans les temps.
La journée a aussi vu la victoire de David Ferrer, souvent catalogué comme un spécialiste exclusif de la terre battue, sur l'un des meilleurs herbivores de la décennie, Andy Roddick, à la recherche d'un second souffle à l'approche de la trentaine.
Après avoir sauvé deux balles de deux sets à zéro, l'Espagnol (N.7) s'est imposé en quatre manches 2-6, 7-6 (10/8), 6-4, 6-3 face au triple finaliste américain, dans un style assez différent du renvoyeur infatigable qu'on imagine.
Dans le quart inférieur du tableau, déserté par Nadal, le Français Jo-Wilfried Tsonga (N.5) a fait honneur à son statut de favori pour une place en demi-finale --peut-être contre Murray-- en se débarrassant du Slovaque Lukas Lacko (6-4, 6-3, 6-3).
Le tombeur de Nadal, Lukas Rosol, a été incapable d'enchaîner. Opposé à l'Allemand Philipp Kohlschreiber, joueur bien mieux établi que lui sur le circuit (30e mondial) et qui a également battu récemment Nadal sur herbe au tournoi de Halle, le Tchèque a été balayé en trois sets 6-2, 6-3, 7-6 (8/6).
Le 100e mondial avait créé jeudi une énorme sensation face au N.2 mondial, en prenant des risques insensés sur le Central, devant des spectateurs médusés par son insolente réussite. Le retour sur le plus modeste court N.12 a été fatal à son inspiration.
Le héros d'un jour n'a pu que constater que l'Allemand avait été "trop fort pour lui".
Dans le tableau féminin, la Chinoise Zheng Jie (N.25) n'est pas passée très loin de vivre à son tour un jour de gloire, face à Serena Williams. L'Américaine (N.6) a dû batailler longtemps dans le troisième set avant de s'imposer 6-7 (5/7), 6-2, 9-7.
La quadruple championne de Wimbledon s'est appuyée plus que jamais sur son énorme première balle de service (23 aces, un record pour une joueuse à Wimbledon) pour compenser un jeu de jambes défaillant, surtout comparé à celui de son adversaire, très véloce.
En huitièmes de finale, elle sera opposée à la Kazakhe Yaroslava Shvedova, qui a réussi la rare performance de remporter un set sans perdre un seul point (24 à 0) lors de sa victoire contre l'Italienne Sara Errani, finaliste surprise de Roland-Garros, en deux manches 6-0, 6-4.
AFP
 

Libé
Lundi 2 Juillet 2012

Lu 125 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs