Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Wawrinka et Del Potro partent du bon pied

Masters de tennis de Londres




Wawrinka et Del Potro partent du bon pied
Stanislas Wawrinka a réussi ses débuts dans le Masters en battant Tomas Berdych 6-3, 6-7 (0-7), 6-3 lors de sa première apparition au grand bal de fin d'année lundi à Londres.
Le Suisse de 28 ans prend ainsi les commandes du groupe A où figurent également les Espagnols David Ferrer et Rafael Nadal qui devaient se rencontrer hier.
Dans le groupe B, c'est l'Argentin Juan Martin Del Potro qui a pris de l'avance en battant le Français Richard Gasquet 6-7 (4/7), 6-3, 7-5 au terme d'un match inégal.
En faisant mouche d'entrée face à un Tchèque bien pâle, Wawrinka a imité son illustre compatriote suisse Roger Federer, vainqueur de son premier match au Masters il y a onze ans et toujours présent depuis.
"C'est un tournoi mythique, je l'ai vu tellement de fois à la télévision. Le disputer c'est différent, très spécial, surtout avec la victoire", a réagi le Suisse après son 50e succès de la saison.
Hormis un tie-break épouvantable au deuxième set - "pas mon meilleur c'est sûr" - il a globalement maîtrisé les débats face à un joueur pourtant plus expérimenté (4e participation de suite) et mieux classé (6e contre 8e mondial).
"Il a été meilleur aujourd'hui", a sobrement commenté Berdych qui avait souvent l'air d'avoir déjà la tête à la finale de la Coupe Davis la semaine prochaine face à la Serbie.
Signe de sa progression et d'une stabilité nouvelle, Wawrinka, lui, peut même encore finir devant Federer (7e) au classement de fin d'année.
"J'ai fait un vrai pas en avant cette saison, a-t-il souligné. Je gère mieux la pression. Et même lorsque je suis nerveux, vous n'allez pas le voir."
A un moment, on pensait que Gasquet, N.8 mondial, allait faire comme Wawrinka et faire en sorte que les deux derniers qualifiés pour le tournoi des maîtres allaient aussi être les premiers à y gagner un match.
Même mené 5-3 dans le troisième set, il a profité de la soudaine et étonnante fébrilité de Del Potro, N.5 mondial, pour revenir au score à la faveur d'un jeu blanc.
Mais le Français est aussitôt retombé dans ses travers pour se retrouver déjà sous pression dans cette poule de luxe où il retrouvera désormais Novak Djokovic et Roger Federer, pas moins.
Del Potro, finaliste en 2009, continue lui à nourrir sa cote d’outsider crédible à la victoire finale à Londres.
Reste à savoir s'il lui reste encore assez d'énergie dans le moteur après plusieurs semaines victorieuses mais éprouvantes.
Souvent débordé par le revers de Gasquet, l'Argentin a parfois piqué du nez dans un match qu'il a d'abord sauvé grâce à son service et une puissance de feu naturellement supérieure du haut de son 1,98 m.
Face à Djokovic et Federer, cela risque de s'avérer un peu juste, même si les deux jours de repos dont il devrait bénéficier d'ici jeudi lui feront certainement le plus grand bien.

AFP
Mercredi 6 Novembre 2013

Lu 244 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs