Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Walid Regragui rempile jusqu’en 2020 avec le FUS




Du jamais vu dans les annales des clubs marocains de football. Et c’est le FUS de Rabat, bien entendu, qui fait l’exception en faisant prolonger le contrat de Walid Regragui jusqu’en juin 2020.
Les dirigeants du club de la capitale ont voulu anticiper toute éventuelle tentative de débaucher l’entraîneur de l’équipe qui, sur deux saisons, s’était fait un palmarès éloquent que lui envieraient bon nombre de techniciens qui exercent depuis belle lurette.
En débarquant au Fath en provenance de l’équipe nationale où il avait affûté ses armes en tant qu’adjoint du sélectionneur de l’époque, Rachid Taoussi, Walid Regragui a illico presto secoué le cocotier, tout en  tâchant de poursuivre le travail de fond initié sans fanfaronnade par ses prédécesseurs Houcine Amouta et Jamal Sellami. Il était donc logique que les résultats suivent avec une consécration en Coupe du Trône en 2014, une finale perdue pour le compte de cette même épreuve l’année suivante, un titre de champion du Maroc pour la première fois dans l’histoire de ce club qui a célébré cette saison son 70ème anniversaire, et une qualification à la phase de poules en Coupe de la Confédération africaine de football (CAF), sans omettre que Regragui est parvenu à donner du sang neuf au groupe en intégrant pas moins de huit jeunes joueurs issus de l’école du FUS dans l’équipe première.
Que de réelles performances à ne pas confondre avec des résultats en trompe-l’œil. Et le comité du Fath ne compte pas s’arrêter à ce stade et tient à ce que le club pro au vrai sens du terme passe à un autre grade ; celui de la confirmation au niveau national et d’une présence remarquée sur l’échiquier continental.
Et c’est à Walid Regragui qu’incombe la tâche de mener l’équipe vers d’autres challenges, sauf que cette fois-ci ses poulains seront plus que jamais attendus de pied ferme par des adversaires qui entretiendront l’espoir légitime de s’offrir le club lauréat du championnat édition 2015-2016.
Après deux saisons couronnées d’un plein succès, Walid Regargui aspire à garder le cap et à décrocher d’autres titres avec ce club qui  a revu son salaire mensuel à la hausse, pour atteindre les 200.000 dirhams.
En vrai professionnel, Walid Regragui est mieux placé que quiconque dans la demeure du Fath pour envisager les prochaines échéances aussi bien sur le plan national qu’africain. A cet effet, son mot d’ordre a été de garder les éléments clés et de ne les céder à d’autres clubs que si l’offre est conséquente et que cela n’impacte pas négativement le rendement de l’équipe.
Le buteur maison Mourad Batna en est la meilleure preuve. Pour Walid Regragui, il est hors de question que cet attaquant qui a brillé de mille feux cette saison troque le FUS contre un autre club marocain. S’il devait changer de cieux, sa prochaine destination devrait être un club européen et pour le moment c’est le stand-by qui prévaut, puisque le FUS a démenti toutes les rumeurs circulant ces derniers temps, plaçant Batna un peu partout notamment son transfert au club turc de Besiktas.

Mohamed Bouarab
Mardi 14 Juin 2016

Lu 818 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs