Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Wafasalaf met le cap sur l’avenir

Laïla Mamou “Aller de l’avant, avec optimisme et engagement”




Wafasalaf met le cap sur l’avenir
«Cap sur l’avenir ». Ce slogan générique dénote, à lui tout seul, des ambitions nourries par Wafasalaf et exposées à l’occasion d’un point de presse organisé à Casablanca, mercredi dernier, à l’occasion du 25ème anniversaire de ce leader du crédit à la consommation. « Nous sommes déterminés à aller de l’avant, avec optimisme et engagement», tels sont les maîtres-mots de la présidente du directoire de Wafasalaf, Laïla Mamou, lors de l’événement.
Entre bilan des réalisations et perspectives d’avenir, les responsables de Wafasalaf se sont épanchés en annonçant une stratégie pour les prochaines années qui vise à positionner la société en tant que contributeur actif et engagé dans la dynamisation de l’économie nationale, l’accompagnement du mieux vivre des ménages ainsi que le soutien du développement durable.
Et à la présidente de nous préciser à ce sujet que : «Pour l’avenir, Wafasalaf s’inscrit dans la vision d’un Maroc confiant, jeune et dynamique qui mène de front des projets de grande envergure à l’instar du Plan Rawaj, Maroc Vert, Maroc Numeric, Emergence… Dans ce contexte et à l’horizon 2017, Wafasalaf ambitionne de soutenir la consommation des ménages à travers le financement de 500.000 projets, d’appuyer le développement de la distribution moderne et d’accompagner la mutation digitale des services financiers ». A ce titre, Madame Mamou annonce la mise en ligne de sa nouvelle solution mobile pour les smartphones et les tablettes. Le la est ainsi donné avec un objectif, à l’horizon 2017, de déployer une approche 100% digitale. 
«Dans le pipe, Wafasalaf, étant convaincue de l’importance de l’ancrage africain pour l’économie marocaine, compte développer son champ d’action, dans le sillage d’Attijariwafa Bank, pour contribuer à faire rayonner le label Maroc au-delà de ses frontières.», a-t-elle déclaré.
Aussi, la filiale d’Attijariwafa Bank, qui ambitionne de renforcer sa contribution au mieux vivre des ménages, a pour objectif, pour les trois prochaines années, d’accompagner les projets de 500.000 ménages avec le financement de 80.000 véhicules, 150.000 équipements de foyers et 370.000 projets personnels. 
Wafasalaf -qui gère, aujourd’hui, un encours de plus de 25 milliards de DH représentant 2,8% du PIB national- a, durant 25 ans, soutenu les activités de production et de distribution de plusieurs secteurs, principalement la distribution automobile et l’équipement électroménager. En parlant d’automobile, il est à signaler, à ce sujet, que le volume des crédits affectés à cette industrie représente 4 milliards de DH, soit un véhicule neuf sur cinq est financé par Wafasalaf. Dans la foulée, à travers un réseau de distribution de 1500 points de vente dans le Maroc, Wafasalaf a pu servir 1 million de ménages par des produits diversifiés et innovants et de ce fait, assurer la création d’environ 1700 emplois directs et indirects. 
Wafasalaf, qui détient plus de 30% de parts du marché du crédit à la consommation, a également annoncé le lancement de Recouvcom, un service de recouvrement des créances financières annoncé en 2013, avec pour premiers clients Attijariwafa Bank, Al Omrane et Inwi. «C’est un nouvel axe, un nouveau produit, pour conquérir de nouveaux marchés», a  renchéri la présidente du directoire.
Au-delà des ambitions financières, la filiale d’Attijariwafa Bank (à hauteur de 51%),  a également émis le désir de consolider son action citoyenne notamment avec le système des Collabor’acteurs. Il s’agit, en fait, d’employés de Wafasalaf qui peuvent consacrer une partie de leur temps de travail pour donner des cours de soutien scolaire, en partenariat avec Injaz Al Maghrib et Al Jisr. L’entreprise prévoit aussi de faire du forcing pour passer de 1.560 heures d’encadrement actuelles, à 5.000 en 2017. «Wafasalaf, qui est leader d’un secteur dont l’encours global s’élève à plus de 77 milliards de DH, a réalisé, en 2013, un résultat net consolidé de 330 millions de DH.», relève la présidente du directoire avant de nous confier son optimisme quant à l’avenir prometteur du Maroc ainsi que de celui Wafasalaf, notamment avec la filiale du groupe, Dar Assafaa, qui est à la conquête de nouveaux marchés à l’instar de la tendance actuelle des produits dits halal. Cette filiale, nous a-t-elle expliqué, a démarré ses activités il y a un an et est en train de suivre les traces des banques et aussi des assurances, dans cette niche de produits alternatifs.  

Meyssoune Belmaza
Samedi 6 Septembre 2014

Lu 1403 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs