Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

WAC-RSB, ça promet d’être show

Finale du play-off du championnat de basket-ball




WAC-RSB, ça promet d’être show
L’heure de la vérité a sonné pour le Wydad de Casablanca et la Renaissance Sportive de Berkane qui s’affronteront ce samedi à 19 heures à la salle Ziaten à Tanger pour le compte de la finale du championnat du Maroc de basketball, édition 2012-2013.
Les deux formations ont été les plus régulières durant toute cette saison. La RSB va toutefois tenter de tout réussir. D’une part remporter le doublé et d’autre part se succéder à elle-même, étant donné qu’elle est détentrice du titre de champion du Maroc de l’édition précédente.
Les deux coachs de la RSB, à savoir Makhoukh et Ghanam comptent énormément sur les individualités de l’équipe, comme Abdelhakim Zouita, Merouane El Moutalibi, l’Américain Abid Billal, Amine Barrazi, Réda Ghalimi, Williams, Bekkari Hicham et consorts. Certes, ses joueurs sont agressifs, au sens sportif s’entend, dominant les balles aériennes, très adroits sur les tirs à mi-distance, mais ils accusent une baisse de leur condition physique en fin de partie, notamment au troisième et quatrième quart-temps, chose qui a été visible au grand jour lors de la finale de la Coupe du Trône face au MAS de Fès.
Du côté du Wydad, on ne peut omettre les problèmes d’ordre financier dans lesquels se trouve le club casablancais. Pour colmater les brèches, le comité directeur a en quelque sorte résolu partiellement le problème dans le but d’encourager l’équipe à terminer en beauté la saison. Autrement dit, décrocher au moins un titre  pour consoler les Winners.
Dans ce contexte, le manager wydadi Zeljko Zécévic n’a ménagé aucun effort pour préparer le groupe qui est, selon lui, fin prêt à affronter la coriace formation de la RSB. Pour ce faire, Zécévic  a assisté à plusieurs matchs des Berkanis et a visionné plusieurs vidéos pour avoir une idée sur son adversaire du jour.
Le WAC comptera sur le jeu collectif basé sur les contres rapides et les tirs des 6m25 de Frouga Abdelfattah, Mohamed Hdidane, Zangui Youssef, Harras Réda, Lahraichi Abdelali, Omar Laanani, entre autres. Le WAC est une équipe très difficile à manoeuvrer dans ce type de matchs, d’autant plus qu’il possède un entraîneur chevronné capable de déjouer tous les pronostics.  Quoi qu’il en soit, tous les ingrédients sont réunis pour que cette finale soit couronnée d’un plein succès, d’autant plus que les deux équipes produisent un basket-ball offensif à 100% compte tenu de la présence de joueurs de qualité, efficaces, adroits dans leurs rangs. Le public aussi bien wydadi que berkani ne manquera certainement pas de faire le déplacement à Tanger pour encourager les protagonistes de cette finale. De leur côté, les hommes en gris sont appelés à déployer de grands efforts pour que le basket national soit le grand vainqueur de cette fête.

Abdelmajid Bouslim
Samedi 29 Juin 2013

Lu 956 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs