Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

WAC-FUS pour déterminer à un pourcentage élevé le lauréat du championnat du Maroc




Le stade Al Massira à Safi abritera, ce samedi à partir de 16 heures, le match au sommet entre le WAC et le FUS pour le compte du match retard de la 24ème  journée du championnat national de football Maroc Telecom D1.
Si, la veille, la confrontation KACM-DHJ devait apporter quelques éléments de réponse concernant le bas du tableau, le choc d’aujourd’hui entre Wydadis et Fussistes déterminera à un pourcentage élevé le nom du club bien parti pour décrocher le titre de champion.
Les Rouges, qui sont en train de vivre une phase retour des plus pénibles, cumulant pas moins de cinq défaites dont la dernière leur a fait beaucoup de mal contre le rival rajaoui, voudraient à tout prix que la série de contre-performances prenne fin et que la machine commence de nouveau à tourner à plein régime.
D’ailleurs, si le Grand stade de Marrakech ne leur a pas porté chance, celui de Safi a été tout le contraire, puisque pour leur précédente sortie devant la RSB, toujours dans le cadre de la mise à jour du calendrier du championnat, les coéquipiers de Reda El Hajhouj avaient signé un précieux succès aux ultimes souffles de la partie, grâce à une réalisation de l’infortuné Keita, sous les feux des critiques à cause de ses multiples ratages.
Un joueur qui est à l’origine d’une rumeur folle faisant état de l’arrivée, dès la saison prochaine, du Camerounais Samuel Eto’o pour renforcer les rangs des Rouges. Sachant qu’une autre information officieuse circule depuis un bon bout de temps, relayée par la radio nationale tunisienne, annonçant la venue du coach Fouzi Benzarti en vue de succéder à John Toschak au cas où ce dernier ne parviendrait pas à conduire le club vers un second sacre d’affilée.
Du côté des dirigeants wydadis, on laisse planer le flou même si l’on s’applique à faire passer le message signifiant que chaque chose est à son temps. Et pour le moment, le WAC aura à jouer pratiquement son va-tout contre le FUS et n’aura d’yeux que pour la victoire en vue de conforter son avance (47 pts) sur ses poursuivants immédiats à trois manches de la fin de l’exercice.
Voilà un scénario que le FUS tâchera par tous les moyens d’avorter lors de cette rencontre qui sera sifflée par l’un des meilleurs referees du Maroc, Redouane Jiyed.
Avec un compteur qui affiche 43 unités et un moral au beau fixe, le FUS ne manquera pas de jouer à fond ses chances et le premier à en être conscient est Walid Regragui. De retour de Bamako après avoir disputé le match de la Coupe de la CAF contre le Stade Malien, le coach fussiste a tenu à prolonger la concentration, tonnant à ses joueurs que c’est le match qu’il ne faut pas perdre, puisqu’il y va du sacre final. Sans omettre que si le WAC purgera ses matches retard, ça ne sera pas le cas pour le Fath qui compte encore un match en moins devant l’IRT.
Un match de grande importance pour les partenaires du co-buteur du championnat Mourad Batna pressenti en Ligue 1 à partir de la saison prochaine, info rapportée par le site spécialisé en transfert, footmercato.
WAC-FUS, une affiche qui devra drainer grand monde, particulièrement les supporteurs wydadis qui n’hésiteront pas à faire le déplacement du côté de Safi. Pourvu que l’importance de l’enjeu n’affecte pas la qualité du jeu, même s’il ne faudrait pas s’attendre à du grand spectacle tant qu’il s’agit d’un match qui se gagne et qui ne se joue pas.

Grogne ou pas grogne chez les joueurs du Raja ?

Dans un communiqué relayé par le site officiel du club, rajacasablanca.com, la comité dirigeant du Raja de Casablanca, section football, a tenu à démentir toutes les informations faisant état du refus des joueurs de prendre part à la séance d’entraînement de jeudi.
Le communiqué ajoute que les joueurs ont reçu leur dû (salaires et primes) avant le derby, sauf toutefois quatre primes de matches gagnés.
Un retard de paiement qui aurait été mal perçu, comme rapporté par des sources concordantes, par les joueurs dont certains s’en seraient pris au président du club Mohamed Boudrika, l’accusant de ne pas respecter ses engagements.  

Mohamed Bouarab
Samedi 14 Mai 2016

Lu 6328 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs