Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Voyage au pays du son




Voyage au pays du son
C'est un lieu secret à Paris: des studios souterrains dotés de logiciels sophistiqués, où les chercheurs de l'Ircam décortiquent le son, travaillant autant pour les compositeurs contemporains que pour la publicité.
Ils sont capables aussi bien de participer à la création d'un opéra que de fournir à Renault la "signature sonore" d'une voiture électrique au moteur trop silencieux, ou de faire parler Depardieu avec l'accent anglais, grâce aux logiciels de pointe conçus dans leurs sous-sols.
Les micros pendent du plafond, des fils courent partout et les ordinateurs trônent au centre du studio. On est plusieurs mètres sous terre, pour une meilleure isolation, dans des studios construits sur vérins hydrauliques, situés sous les sculptures colorées de la fontaine Stravinsky, près du Centre Pompidou.
L'Ircam (Institut de recherche et coordination acoustique/musique) fondé par Pierre Boulez dans les années 70 était à l'origine entièrement souterrain, avant qu'une tour conçue par Renzo Piano émerge à l'angle de la Piazza en 1990.
Sa salle "Espro" à acoustique variable, de 300 places, permet aussi bien d'obtenir un son "cathédral" avec beaucoup d'écho, qu'un son très "sec", sans réverbération. Cette boîte étanche sert de salle de concerts, de studio d'enregistrement et de lieu d'expérimentation.Mais le plus étrange est sans doute la "chambre sourde" ou chambre "anéchoïque". On entre sur une étroite passerelle dans une boîte entièrement tapissée de sortes de pics de mousse. Et là ... silence! Les blocs de néoprène absorbent le champ sonore. Le silence est tel qu'on ressent presque un vertige, privé de l'ouïe qui participe à notre équilibre.
L'absence de réverbération permet de mesurer au plus juste le rayonnement d'une source sonore: voix, note de musique, etc. Des mesures précieuses pour modéliser les instruments et voix et pour pouvoir ensuite recréer les sons.
Car les 90 chercheurs de l'Ircam jouent avec les sons comme des magiciens: tel logiciel permet de transformer une voix masculine en voix féminine, de la vieillir, de moduler ses intonations, ou encore de produire à partir d'une voix historique des discours neufs. L'ordinateur peut recréer aussi bien la voix de Pétain que celle de Marilyn!
Des outils précieux pour le cinéma ou les jeux vidéo. Pour le film franco-britannique "Vatel" sur les derniers jours du cuisinier du roi Soleil, le réalisateur Roland Joffé a fait appel aux logiciels de l'Ircam pour donner les bons accents toniques à la voix de Gérard Depardieu en anglais, tout en gardant son timbre bien particulier.
"La danse, l'opéra, le théâtre, le cinéma, le jeu vidéo: tous les métiers artistiques sont maintenant concernés", explique Franck Madlener, le directeur de l'Ircam.
Pour les jeux vidéo, l'Ircam a conçu un logiciel qui permet à partir d'une voix d'en produire vingt. Pour les agences de casting, un logiciel permet de trouver le candidat le plus proche de la voix célèbre recherchée.

Libé
Mercredi 10 Avril 2013

Lu 428 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs