Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Vos collègues sont-ils des psychopathes ? Sept signes pour le détecter




Vos collègues sont-ils des psychopathes ? Sept signes pour le détecter
Le Business Insider a lu The Body Language of Liars («le langage corporel des menteurs»), un livre sorti en octobre 2013 et écrit par Lillian Glass, spécialiste en langage corporel et habituée des plateaux de télé américains. Soucieux d’en extraire une quintessence à même de contribuer à la bonne entente en entreprise, le Business Insider a isolé «sept signes qui peuvent vous avertir que vous travaillez juste à côté d’un psychopathe». Ouvrez l’œil et soyez vigilants, ce qui suit peut vous sauver la vie.
Sachez ainsi, nous prévient l'article, que les psychopathes utilisent plus souvent le passé que le présent quand ils parlent, «ce qui peut signaler qu’ils sont détachés du présent», écrit Glass. Ils parlent souvent d’eux en termes pompeux et des autres en les dénigrant, «vous pouvez l’entendre dans le manque d’émotion dans leur voix». Ils se contredisent souvent, et parfois dans la même phrase, car d’après Glass, «des chercheurs ont découvert que cela était lié à la façon dont leur cerveau fonctionnait». Ils utilisent beaucoup de mots comme «parce que» et «car», «puisqu’ils rationalisent leurs actions avec leur propre logique». Il se peut même qu’«en disant le mot “oui”, le psychopathe puisse faire “non” avec la tête». Mais s’il est un indice qui ne trompe pas, assurément, c’est le fait que les psychopathes ne savent pas pleurer:
 «“Lorsque [Susan Smith, connue pour le double infanticide qu’elle a commis en 1994 aux Etats-Unis] a pleuré en évoquant ses enfants disparus à une conférence de presse, ce sont bien ses fausses larmes qui ont attiré sur elle les soupçons de meurtre”, dit Glass. Quand les psychopathes pleurent, nous explique Glass, ils s’essuyent souvent sous les yeux, un œil à la fois. “Quand les gens pleurent de vraies larmes, ils pleurent avec les deux yeux, et ils ont ainsi tendance à s’essuyer les deux yeux en même temps”».
Il est possible qu’en appliquant les critères de Lillian Glass à vos collègues de bureau, voire à vous-même, vous en arriviez très rapidement à la conclusion que vous êtes entourés de psychopathes, voire que vous êtes vous-même un psychopathe. Si une telle chose venait à se produire, ne paniquez pas! Comme Slate.fr l’expliquait déjà l’an dernier, les psychopathes peuvent faire de leur tare un atout et devenir des gens très performants. D’ailleurs, beaucoup de chefs d’entreprises sont des psychopathes, et même les hommes les plus puissants du monde l’étaient. Tout bien réfléchi, c'est plutôt chouette d'être un psychopathe; vous pouvez donc sécher vos larmes. Un œil à la fois.

Slate.fr
Mercredi 27 Novembre 2013

Lu 753 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs