Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Voir à travers les matériaux




Voir à travers les matériaux
Qui n’a jamais rêvé de réussir à voir à travers les murs ? Ce pouvoir en a fait fantasmer plus d’un, notamment parmi les fans de Superman, mais il pourrait aujourd’hui devenir réalité ! C’est du moins ce que suggère la revue britannique Nature qui a dévoilé une méthode permettant selon ses inventeurs, de “voir” un objet dissimulé derrière des matériaux opaques. Pour cela, le procédé utiliserait un laser et un puissant ordinateur qui permettrait alors “de voir ce qui se cache derrière une feuille de papier ou une mince couche de peinture, ou encore du verre pilé”, assure à l’AFP Allard Mosk, de l’Institut de nanotechnologies de l’Université néerlandaise de Twente.
Si ces matériaux semblent totalement opaques, ils laissent en fait filtrer un peu de lumière. C’est de cette lumière que profite la méthode pour voir à travers les matériaux. Plus concrètement, la technique consiste à bombarder le matériau, en l’occurrence une vitre de verre pilé opaque spécialement conçue pour l’expérience et qui empêche la lumière de passer au travers en ligne droite en l’éparpillant dans toutes les directions. La lumière qui parvient à traverser la vitre rencontre alors l’objet caché derrière et revient sur la paroi interne de la vitre. Cette lumière est si faible et brouillée qu’elle ne peut plus être interprétée par l’œil humain, explique les chercheurs. “En revanche, elle peut être captée par un programme informatique qui la décode et reproduit une image de l’objet dissimulé”, explique Allard Mosk.
“On ne voit pas l’objet lui-même, on ne voit même pas sa forme, mais grâce à notre méthode de détection, tout ce dont nous avons besoin c’est de connaître la quantité de lumière”, précise-t-il. Décoder cette lumière, “c’est comme un puzzle énorme, et heureusement, c’est le genre de puzzles pour lesquels les ordinateurs sont très doués”. Néanmoins, la méthode reste encore à perfectionner davantage. Après amélioration, “dans 20 ans je pense que nous disposerons d’un appareil de la taille d’un téléphone mobile que nous poserons sur un matériau, et en poussant un bouton, on pourra voir ce qu’il y a derrière”, estime ainsi le physicien.
Selon M. Mosk, cette technologie pourrait être particulièrement utile dans l’imagerie médicale non invasive ainsi que dans le domaine des nanotechnologies, puisqu’elle permettrait d’aller voir à l’intérieur d’une puce informatique sans avoir besoin de la disséquer. “En théorie, on pourrait lire une lettre placée à l’intérieur d’une enveloppe, ce qui pourrait être pas mal si vous êtes un espion”, relève-t-il. Cette technique laser resterait toutefois inopérante sur les matériaux noirs ou qui absorbent la lumière, reconnaît le scientifique.

Maxisciences
Mardi 13 Novembre 2012

Lu 141 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs