Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Vives condamnations au sein des pays arabes




L'Arabie Saoudite, les Emirats arabes unis et l'Egypte ont condamné vendredi dans les termes les plus vifs l'attentat de Nice qui a fait au moins 84 morts, en assurant la France de leur soutien dans la lutte antiterroriste.
Le royaume saoudien, frappé il y a une dizaine de jours par des attentats meurtriers, assure la France "amie" de sa "solidarité et de sa coopération pour affronter ensemble les actes terroristes sous toutes leurs formes", a ajouté le porte-parole, cité par l'agence Spa.
A Abou Dhabi, le ministre des Affaires étrangères Abdallah ben Zayed Al-Nahyane a "dénoncé un crime ignoble" et fait part de "la totale solidarité et du soutien" de son pays à la France "dans toutes les mesures qu'elle entreprend".
L'Arabie Saoudite et les Emirats sont avec la France membres de la coalition internationale qui, sous la conduite des Etats-Unis, lutte contre les jihadistes du groupe Etat islamique (EI) en Syrie et en Irak.
En Egypte, le président Abdel Fattah al-Sissi, dont le pays fait face à des attentats jihadistes, a réaffirmé "la pleine solidarité de l'Egypte avec la France amie" et le soutien de son pays "aux efforts internationaux en matière de lutte contre le terrorisme".
De son côté, le grand mufti d'Egypte Shawki Allam a qualifié l'assaillant de Nice d'"extrémiste qui marche dans les pas du diable. L'islam n'a jamais appelé à faire couler le sang".

L'Union des mosquées de France condamne avec la plus grande vigueur

L’Union des Mosquées de France (UMF) a condamné avec la plus grande vigueur l’attentat "lâche et abject" perpétré jeudi soir à Nice, faisant plus de 84 morts dont plusieurs enfants et des dizaines de blessés dont une vingtaine en état d'urgence absolue.
Dans un communiqué, l’UMF exprime sa compassion et sa solidarité totale à l’égard des victimes et de leurs familles durement frappées par l’horreur de ce carnage odieux et souhaite un prompt rétablissement aux blessés, appelant les musulmans de France à faire de la prière du vendredi, un moment de recueillement à la mémoire de toutes les victimes et à se rapprocher des centres de collecte de sang pour faire un don en solidarité avec les blessés.
"Le mode opératoire de cet attentat abject, régulièrement évoqué par le groupe terroriste Daech, nous rappelle une fois de plus que la lutte contre le terrorisme doit mettre dans ses priorités l’éducation et la prévention des jeunes dont certains sont aujourd’hui transformés en instruments et armes du terrorisme", relève l’UMF.

Samedi 16 Juillet 2016

Lu 494 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs