Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Viva Africa




Viva Africa
Au début des années 2000, Boko Haram,  un groupe djihadiste, faisait son apparition dans le nord du Nigeria. Depuis, il a fait du chemin. L’animal a mué en monstre. C’est ainsi qu‘après quelque 13.000 morts et 1,5 million de déplacés au cours des cinq dernières années, l’organisation terroriste, sans en officialiser la chose et un peu à l’instar de l’EI en Irak et en Syrie, a instauré un semblant de califat islamique au nord du pays le plus peuplé du continent africain.
Boko Haram  excelle dans l’art de la guérilla et compte quelque 6000 partisans surarmés et aguerris que dirige, depuis 2009, le Nigérian Abubakar Muhammad Shekau. Un tyran hors du commun des mortels qui s’est distingué, en se rappelant aux bons souvenirs de la communauté internationale en avril dernier, en enlevant 276 lycéennes à Chibok, narguant le monde de ses talents de négrier d’un temps révolu.  La région que Boko Haram contrôle, un large pan du Nigeria du nord, est majoritairement musulmane et déborde sur une zone  limitrophe au Cameroun, au Tchad et au Niger dans le nord et au nord-est. La nébuleuse, dans le but de se trouver des débouchés à l’expansion de son idéologie et de son obscurantisme, est à la recherche constante de territoires à conquérir dessinant et redessinant ainsi la carte de la région au gré de la conjoncture ambiante.  Si le Niger et le Tchad défendent tant bien que mal leurs frontières, le Cameroun subit pratiquement au quotidien les attaques des islamistes. Samedi dernier, les pays membres de l'Union africaine (UA) s’accordaient enfin sur la création d'une force de 8.700 soldats, policiers et civils afin de les combattre. Le Nigeria, première puissance économique d'Afrique, est une mosaïque religieuse et ethnique compliquée, soumis à de fortes tensions entre musulmans et chrétiens, a décidé, en invoquant l’engagement de ses forces contre Boko Haram, le report des élections du 14 février au 28 mars. Joyeuse Saint-Valentin ! 

Mohamed Jaouad Kanabi
Mercredi 11 Février 2015

Lu 530 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs