Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Visite historique du président birman à Washington




Visite historique du président birman à Washington
Le président birman Thein Sein est attendu à Washington en mai pour une visite historique, signe du soutien des Etats-Unis aux réformes de son gouvernement, a-t-on appris jeudi de source parlementaire américaine.
Un responsable américain a parallèlement annoncé l'assouplissement de la politique des visas à l'égard de la Birmanie.
Thein Sein sera le premier dirigeant birman à se rendre en visite officielle à Washington depuis que Ne Win, chef de la junte alors au pouvoir, avait été invité en 1966 par le président Lyndon Johnson. Il est attendu autour du 20 ou du 21 mai, a précisé à l'AFP cette source, qui a souhaité garder l'anonymat.
L'ancien général devrait rencontrer Barack Obama à la Maison Blanche. Celle-ci n'a pas commenté cette information mais elle avait indiqué récemment étudier la possibilité d'une telle visite. Autre étape dans la normalisation des relations bilatérales, Washington a mis un terme jeudi à son embargo de 1996 sur les visas accordés aux Birmans accusés d'avoir fait obstacle à la démocratie. Cette interdiction visait fonctionnaires, policiers et même retraités, selon un responsable du Département d'Etat, qui a souhaité garder l'anonymat. "Clairement, beaucoup de gens dans ces catégories contribuent maintenant au processus de réformes et ont besoin de s'y engager" par des visites aux Etats-Unis, a indiqué le responsable. Les Etats-Unis reconnaissent "les importants changements opérés par le gouvernement birman et encouragent, poussent le gouvernement et la population birmane à continuer sur le chemin des réformes politiques et économiques".
Des restrictions demeurent toutefois pour les visas de Birmans soupçonnés de violations des droits de l'Homme.
Un responsable du bureau du président Thein Sein n'a pas confirmé le voyage mais a salué l'assouplissement des restrictions de visas. "Nous voyons la fin de l'embargo sur les visas comme un soutien à l'accélération du processus de réformes", a-t-il déclaré sous couvert de l'anonymat.

AFP
Samedi 4 Mai 2013

Lu 102 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs