Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Visite d’une délégation américaine à Dakhla




Visite d’une délégation américaine à Dakhla
Une délégation américaine, comprenant des membres de centres de recherches et d'études sur les questions de sécurité et des relations internationales, basés à Washington, a salué, vendredi, le développement social et économique que connaît la ville de Dakhla. Composée de Jean Abinader, directeur du Centre maroco-américain, Yonah Alexander, directeur du Centre international pour les études sur le terrorisme au Potomac Institute, et Anthony H.Cordsman, du centre des études stratégiques et internationales, la délégation a été reçue par le wali de la région de Oued-Eddahab-Lagouira, gouverneur de la province de Oued-Eddahab, Hamid Chabar, avant de s'entretenir avec des personnes ayant rallié la mère-patrie après avoir fui les camps de Tindouf.
"Nous sommes venus s'enquérir de la situation dans cette région qui connaît un progrès socioéconomique notable", a souligné Jean Abinader dans une déclaration à la presse à l'issue de l'entrevue avec le wali de la région.
MM. Alexander et Cordsman se sont dit, pour leur part, très impressionnés par les énormes potentialités d'investissements et le développement tous azimuts de cette région.  Lors de cette entrevue, M. Chabar a passé en revue les réalisations accomplies pour promouvoir le processus de développement local et améliorer le cadre de vie de la population locale, tout en assurant les conditions de stabilité, de sécurité et de paix dans cette région. La menace terroriste dans la zone sahélo-saharienne et l'implication de membres du Polisario dans des activités illicites dans cette zone ont été aussi évoquées lors des entretiens de la délégation US avec des personnes ayant regagné la mère-patrie. Ces ralliés ont attiré l'attention des membres de la délégation américaine sur la nécessité de régler le conflit artificiel autour du Sahara marocain, affirmant que le règlement de ce dossier permettra de renforcer la coopération sécuritaire et économique entre les pays de la région.
Ils ont rappelé, à cette occasion, les conclusions de plusieurs rapports faisant état de connivence entre les dirigeants du Polisario et les réseaux de narcotrafiquants, terroristes et autres groupes de crimes organisés.

I.B
Jeudi 13 Janvier 2011

Lu 414 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs