Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Visite au Centre de consolidation des compétences des femmes d’Agadir




Visite au Centre de consolidation des compétences des femmes d’Agadir
Inauguré par Sa Majesté Le Roi Mohammed VI le mardi 07 septembre 2010, le Centre de consolidation des compétences des femmes d’Agadir qui a ouvert ses portes à la cité Charaf   permettra à celles-ci de se former dans des activités génératrices de revenus et de vivre ainsi dans la dignité. Réalisé par la Fondation Mohammed V pour la solidarité en partenariat avec la Fondation du Sud, le Centre  est géré par l’Association Tzil.
Tout en assurant le renforcement des compétences des femmes n’ayant ni niveau d’étude, ni qualification professionnelle, à travers une formation et un enseignement adaptés à leurs besoins, le Centre les aidera également à trouver du travail.
Cette approche novatrice a aussi pour objectif de mettre fin au travail des petites bonnes issues  du milieu rural et les encourager à poursuivre leurs études au lieu de continuer à être exploitées dans des tâches domestiques dont elles n’ont ni l’âge, ni la force et encore moins les compétences. A travers le renforcement des capacités des femmes qui le fréquentent, le Centre apporte ainsi un grand son soutien aux catégories les plus exposées, dans le cadre d’un développement humain total.  
Le Centre de consolidation des compétences des femmes d’Agadir comprend une blanchisserie-pressing, une salle polyvalente, deux salons, une salle de prière, une salle de cours pour femmes d’étage(théorie et pratique), une cuisine pédagogique, une salle de présentation et de vente, un économat, une salle de bains, des toilettes, un vestiaire, une terrasse, un bureau de direction, un desk d’accueil et  un bureau pour l’association.
Le personnel du centre comprend: 1 directrice (Mme Gouzal Salima), 1 secrétaire, 1 agent de sécurité, 3 blanchisseuses, 2 femmes de ménage, 7  cuisinières, 7 pâtissières.
Les services proposés sont les suivants: Ménage (auxiliaires de maison), cuisine et pâtisserie pour les événements, baby-sitting (personnel spécialisé), aide aux personnes âgées (personnel spécialisé). Il vend aussi des pâtisseries et douceurs sur place et propose des cours de cuisine et une formation continue. La blanchisserie-pressing assure le blanchissage et le repassage du linge déposé au Centre par les clients. Toutes les prestations sont proposées à des prix bien étudiés.
Les conditions d’accès des femmes au Centre sont les suivantes : être de nationalité marocaine, avoir plus de 18 et moins de 60 ans, être membre d’une coopérative de services reconnue par le centre, avoir subi une formation d’au moins deux mois dans le domaine de compétence auprès d’un établissement reconnu par le Centre, ne pas occuper  un autre emploi, être en bonne santé, avoir une bonne conduite, être acceptée par la comité de  gestion du  Centre.
Les candidates doivent fournir un dossier comprenant :une demande, une photocopie de la carte d’identité, un extrait du casier judiciaire, deux photos d’identité, un certificat médical, une attestation de formation, une attestation de bonne conduite et remplir un engagement  sur  l’honneur à respecter les règlements en vigueur au Centre.
En vertu d’une convention de partenariat avec l’OFPPT, celui-ci prend en charge la formation des femmes d’étage (20 h), la formation en cuisine (40h), la formation en restauration (20h), la formation en pâtisserie(20 h).
Dès qu’elle reçoit une demande  de services, la direction du centre établit une fiche-client dans laquelle elle mentionne la nature du service recherché (ménage, cuisine, pâtisserie, linge, garde d’enfants, assistance aux personnes âgées ou aux malades), les conditions de travail (déplacements à effectuer, horaires de travail, heures supplémentaires….). Après étude de la demande, et le choix de la femme présentant le profil demandé, une entrevue est alors organisée au Centre entre l’employeur et l’employée afin qu’ils puissent discuter de la nature du travail demandé et des conditions et conclure éventuellement un accord. Lorsque les deux parties sont tombées d’accord, elles signent conjointement la fiche qui est ensuite versée au dossier de l’employée.
Il est à noter que des coopératives sont en train de bénéficier de la formation dispensée par le Centre, et ce pour les aider dans leur domaine d’activité; d’autres leur succéderont ensuite.
Le Centre a établi un règlement intérieur et plusieurs documents administratifs (fiche de renseignements concernant les femmes, fiche de demandeur de service, engagement sur l’honneur…). Tout ceci dans le but de définir clairement les rapports futurs entre employeur/employée tout en garantissant les droits de chaque partie.
Cette nouvelle réalisation de la Fondation Mohammed V pour la Solidarité et son partenaire, la Fondation du Sud vient à point nommé pour combler un vide, répondre à un besoin réel et apporter une solution adéquate au problème de l’emploi à domicile qui a souvent généré de gros  problèmes, voire  des situations dramatiques.  

M’BARK CHBANI
Mardi 19 Octobre 2010

Lu 1037 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs