Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Visa de l’AMMC pour la fusion-absorption Lafarge Ciments et Holcim Maroc




L'Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC) a visé, récemment, une note d’information relative à l’augmentation de capital de Lafarge Ciments au titre d’une opération de fusion-absorption de Holcim Maroc.
Selon un communiqué du gendarme de la bourse, cette opération est réservée aux actionnaires actuels de Holcim Maroc et porte sur un total de 5.935.512 actions, qui seront émises selon une parité d’échange: 1,2 action de Lafarge Ciments pour 1 action Holcim Maroc.
Le montant global de l’opération est estimé à 9,13 milliards de dirhams (MMDH), pour un prix d’émission de 1.539,17 dirhams par action et une valeur nominale de 30 dirhams par action. La date d’échange est prévue pour le 13 juillet 2016, précise la même source.
Ce rapprochement s’inscrit dans le cadre de l’accord du 17 mars 2016, conclu entre le groupe LafargeHolcim et la Société nationale d'investissement (SNI) dans le but de fusionner deux acteurs historiques du marché des matériaux de construction au Royaume, Lafarge Ciments et Holcim Maroc.
La fusion se traduira par la création d’un leader du secteur des matériaux de construction au Maroc et la première capitalisation boursière industrielle de la place de Casablanca.
Pour LafargeHolcim, cette opération constitue une des dernières étapes importantes de la fusion opérationnelle de Lafarge et de Holcim, entamée lors de la création du Groupe LafargeHolcim. Elle permet aussi au nouvel ensemble de s’appuyer sur l’engagement de SNI dans les pays d’Afrique subsaharienne francophone pour accélérer son développement dans cette zone.
Pour SNI, l’opération constitue une première concrétisation de son évolution vers un fonds d’investissement panafricain à long terme, annoncée fin 2014, prenant des participations dans des projets structurants aussi bien au Maroc qu’en Afrique subsaharienne.
Sur le plan continental, le partenariat SNI et LafargeHolcim sera élargi, notamment, dans le Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Gabon, Mali, Mauritanie, République Démocratique du Congo, République du Congo et Sénégal. Le projet sera porté par LH Maroc Afrique, filiale à 100 % de leur joint-venture marocaine Lafarge Maroc.
Cette nouvelle société, qui sera le véhicule de développement de LafargeHolcim et de SNI dans la zone, investira dans la production de ciments et de clinker dans les pays d’Afrique subsaharienne francophone, où les besoins en logement et en infrastructure présentent des opportunités majeures de croissance, tout en veillant au développement des synergies avec LHM, notamment à travers l’exportation de clinker ou de ciment à partir du Maroc.
Dès la réalisation de la fusion, LafargeHolcim et SNI proposeront au Conseil d’administration de l’entité fusionnée, LafargeHolcim Maroc, la distribution d’un dividende exceptionnel prélevé sur la prime de fusion.

Mercredi 29 Juin 2016

Lu 731 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs