Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Violents tirs d'artillerie de l'armée contre une région clé près de Damas

L'ONU appelle à sauver les réfugiés syriens




Violents tirs d'artillerie de l'armée contre une région clé près de Damas
L'armée syrienne bombardait violemment vendredi l'une des dernières localités aux mains des rebelles lors de son offensive pour reprendre la région de Qalamoun au nord de Damas, à la lisière du Liban, a indiqué une ONG syrienne.
 Les troupes du régime, qui cherchent à asphyxier les rebelles positionnés autour de la capitale, avaient repris la veille la localité de Deir Attiya après celle de Qara le 19 novembre, et avancent désormais dans la localité de Nabak, pour étendre leur contrôle sur l'ensemble de la région de Qalamoun, a précisé l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).
 Selon une source de sécurité syrienne, si Nabak est prise, il ne restera plus que la localité de Yabroud et quelques villages pour que la région entière située à 70 km au nord de Damas, tombe aux mains de l'armée.
 L'armée veut reprendre la région montagneuse de Qalamoun pour assurer une continuité territoriale sous son contrôle entre les provinces de Damas et Homs, plus au nord.
 Proche de la frontière libanaise, Qalamoun, où se trouvent des dépôts d'armes, constitue la base-arrière des insurgés pour encercler la capitale et commander l'accès à l'autoroute stratégique Damas-Homs.
Par ailleurs,  l'ONU appelle à sauver la génération "sacrifiée" d'enfants réfugiés syriens. Ils représentent la moitié des 2,2 millions de réfugiés syriens enregistrés dans la région: toute une génération d'enfants syriens traumatisés, isolés et privée d'éducation, s'alarme vendredi l'ONU dans un rapport.  "Si nous n'agissons pas rapidement, une génération d'innocents sera sacrifiée à cause de cette guerre épouvantable", a mis en garde le Haut-commissaire des Nations unies pour les réfugiés, Antonio Guterres, dans la présentation de la première étude approfondie réalisée par le HCR au sujet des enfants syriens depuis le début du conflit en mars 2011.
 "Le monde doit agir pour sauver de la catastrophe une génération d'enfants syriens traumatisés, isolés et en proie aux souffrances", a averti pour sa part l'émissaire du Haut-commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR), Angelina Jolie.
 Selon le rapport, environ 294.300 enfants syriens ont trouvé refuge en Turquie, 385.000 au Liban, 291.200 en Jordanie, 77.120 en Irak, 56.150 en Egypte et plus de 7.600 en Afrique du Nord.
 Plus de 3.700 d'entre eux sont non accompagnés ou séparés de leurs deux parents. En outre, plus de 70.000 familles réfugiées syriennes vivent sans le père.

AFP
Samedi 30 Novembre 2013

Lu 392 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs