Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Violents affrontements en Ukraine

Washington menace d’appliquer des sanctions




Violents affrontements en Ukraine
De violents affrontements causant des dizaines de blessés ont éclaté dimanche à Kiev lors d'une manifestation de 200.000 opposants pro-européens, conduisant Washington à brandir la menace de sanctions.
Après cette journée, au cours de laquelle plusieurs véhicules ont été incendiés et près de 100 personnes blessées, dont 70 policiers, le président Viktor Ianoukovitch a promis de créer une commission avec des représentants de l'opposition pour mettre fin à la crise politique, a annoncé un dirigeant de l'opposition, Vitali Klitschko, après une rencontre avec le chef de l'Etat.
"Le président s'est engagé à créer lundi matin une commission comprenant des représentants de l'administration présidentielle, du gouvernement et de l'opposition pour trouver une solution à la situation de crise", a déclaré l'ancien boxeur. La présidence a confirmé l'information peu après, précisant que la commission serait créée par le secrétaire du Conseil national de sécurité Andriy Klyuyev et qu’elle devait tenir sa première réunion lundi.  Washington a appelé à la fin immédiate des affrontements et a brandi la menace d'éventuelles sanctions. "Nous sommes très inquiets par la violence d'aujourd'hui dans les rues de Kiev et nous appelons toutes les parties à une désescalade immédiate de la situation", a déclaré la porte-parole du Conseil national de sécurité Caitlin Hayden.
Plus tôt, l'ambassade des Etats-Unis à Kiev avait appelé le gouvernement à engager immédiatement des négociations "avec toutes les parties".
Près de trois heures après le début des affrontements, la police a employé des canons à eau, par -7°, sans pour autant parvenir à disperser les protestataires, selon des témoins interrogés par l'AFP. La police a démenti avoir fait usage de canons à eau.
 Selon les services médicaux, 24 personnes ont été blessées et trois hospitalisées. La police a, elle, chiffré à 70 le nombre de ses hommes blessés.
Selon le ministère de l'Intérieur, certains de ces derniers ont subi des traumatismes crâniens. L'un d'eux a été attrapé par les protestataires et passé à tabac.
Dans l'après-midi, près de 200.000 personnes avaient protesté de manière pacifique sur Maïdan, bravant les nouvelles lois promulguées vendredi par M. Ianoukovitch qui introduisent ou renforcent les sanctions à l'encontre des manifestants.
Des dizaines de personnes portaient sur la tête des casseroles, des passoires ou des boîtes en carton, ou avaient revêtu des masques de carnaval, en signe de dérision face à l'une des nouvelles lois qui punit les personnes manifestant avec un masque ou un casque sur la tête.
Le mouvement de contestation avait réussi à mobiliser des centaines de milliers de personnes en décembre après le refus du président Ianoukovitch de signer un accord d'association avec l'UE au profit d'un rapprochement avec la Russie.
Mais il s'est un peu essoufflé quand Kiev a signé le 17 décembre avec Moscou des accords économiques permettant au pays d'éviter une faillite imminente.
L'adoption de nouvelles lois semble avoir mobilisé plus de personnes que lors des dernières manifestations.

AFP
Mardi 21 Janvier 2014

Lu 558 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs