Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Violentes manifestations contre la police de Mellilia

Le poste de Béni Ansar fermé avant d’être rouvert




Violentes manifestations contre la police de Mellilia
La barrière qui sépare le Maroc de Mellilia a vécu, avant-hier, au rythme des  protestations organisées par des Marocains contre les mesures tatillonnes de contrôle opérées par la police espagnole. Les événements sont survenus au cours de l’après-midi du mercredi au poste de Béni Ansar.
La presse espagnole a prétendu que des Marocains ont lancé des pierres et des bouteilles contre les policiers espagnols.
« Les événements les plus graves sont survenus à 14 heures (heure locale), provoqués par un groupe dirigé par l’activiste marocain Said Chramti », précise le journal « Melilla Hoy » sur son portail. Selon l’agence espagnole « EFE », un membre de la police espagnole a été légèrement blessé au cours de ces incidents. Selon une note de la délégation du gouvernement, l’agent a été blessé au pied après avoir reçu un objet lancé par les manifestants, mais il n’a pas quitté  son poste pour autant.
D’après la même source, les incidents ont commencé à midi au poste de Béni Ansar qui a dû être fermé temporairement avant d’être rouvert vers 18 heures.
Les agents de l’Unité d’intervention de la police (CEP) ont été contraints d’utiliser des équipements anti-émeute pour faire face à la situation, selon EFE
D’autre part, le secrétaire général de l’Association des musulmans de Mellilia, Abderrahman Benyahia, a mis fin à la controverse sur la date de l’Aïd El Adha en déclarant que les musulmans de ce préside occupé le fêteront le même jour que les Marocains.
Selon le journal « Melilla Hoy », il a affirmé que les musulmans de Sebta fêteront également l’Aïd le même jour, c’est-à-dire le 16 du mois courant.
La polémique a éclaté lorsque les autorités de Mellilia ont affirmé que les dates des fêtes ne pouvaient être changées une fois ratifiées par le ministère de l’Administration publique. Le calendrier qui a été auparavant remis à ce ministère fixe la date de la fête du sacrifice de cette année au 15 octobre. La déclaration d’Abderrahman Benyahia vient de trancher en s’alignant sur le calendrier marocain, même si les autorités de la ville prétendent que les jours des festivités sont inchangeables.

TM
Vendredi 11 Octobre 2013

Lu 731 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs