Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Violentes émeutes à Mellilia

Plusieurs manifestants et policiers blessés




Violentes émeutes à Mellilia
 
Une fois de plus, des émeutes  ont éclaté à la fin de la semaine écoulée dans les quartiers populaires et pauvres du préside occupé de Mellilia où résident la majorité des habitants musulmans.
Vendredi 10 janvier, des centaines de jeunes du quartier de la Cañada de Hidum ont installé des barricades, brûlé des bacs à ordures et  jeté des pierres contre les forces de l’ordre, selon l’agence espagnole Europa Press. 
La même source ajoute que les forces de l’ordre sont intervenues pour réprimer les manifestants de peur de voir s’embraser d’autres quartiers du préside. 
Deux manifestants et 6 policiers ont été blessés lors de ces affrontements qui ont duré plus de 6 heures, selon l’agence espagnole, alors que le quotidien espagnol «El Mundo» indique qu’au moins 13 agents de police ont été légèrement blessés, ajoutant que l’un des manifestants souffre d’une brûlure «causée par un cocktail Molotov qu’il tentait de manipuler».  
Le journal «El Pais», a, pour sa part, souligné que des affrontements avec les forces de l’ordre ont eu lieu également dans les quartiers  de Reina Regente et de Monte María Cristina, qui sont «les quartiers les plus marginalisés de Mellilia», selon le quotidien.
La même source a ajouté que la publication de la liste des personnes sélectionnées pour bénéficier de postes d’emploi durant 6 mois pour un salaire mensuel de 1000 euros, explique le ras-le-bol des jeunes de ces quartiers défavorisés.
«La majorité des habitants de la Cañada ne sont pas d’accord avec les manifestants, mais ils comprennent leurs raisons», a précisé «El Pais» qui a rapporté la déclaration de Hamed Mimoun, l’un des habitants de ce quartier. Selon lui, «tant qu’on continue de manipuler les postes d’emploi et les votes des gens de ce quartier, il y aura toujours des problèmes. Les gens sentent qu’ils font partie d’un jeu électoral : tu me donnes ta voix et moi je te donne du boulot. Tous les partis politiques jouent à ce jeu-là».
Alors que la délégation du gouvernement à Mellilia s’est montrée ferme face à ce qu’elle a qualifié d’«actes de vandalisme et d’agression contre les forces de l’ordre» et qu’elle s’est contentée d’exprimer sa solidarité avec les agents de police blessés, le député de la Gauche unie au Parlement espagnol, Gaspar Llamazares, a mis en garde contre la montée du malaise social dû aux politiques d’austérité menées par le gouvernement de droite de Mariano Rajoy. Ce qui explique, selon lui, les émeutes survenues au préside occupé et également à Burgos la fin de la semaine passée. 

Mourad Tabet
Mardi 14 Janvier 2014

Lu 1084 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs