Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Violentes averses sur les camps de Tindouf




400 familles sans abri, 11 blessés et d’importants dégâts matériels

Alors que les Marocains célébraient, dans la liesse, le 37ème anniversaire du retour de la région de Dakhla-Oued Eddahab à  la mère patrie et  que les autorités douanières nationales  s’activaient à mettre fin aux activités des trafiquants et autres contrebandiers qui passaient par Guargarate, le prétendu Croissant-Rouge sahraoui lancait  un appel aux pays donateurs et aux ONG internationales pour venir en aide aux populations des camps de Tindouf en leur apportant une "aide humanitaire urgente" suite aux pluies diluviennes qui se sont abattues sur la région et endommagé les camps dénommés Eddakhla et El Ayoune.
Il a également alerté les pays donateurs sur la rupture des stocks alimentaires, rappelant également le manque de tentes et autres équipements.
Dans un second communiqué daté du 20 août courant, il a indiqué que quelque 400 familles se trouvaient sans abri et que 11 personnes ont été blessées dont l’une  se trouverait dans un état grave et que «6 ont été évacuées à l’hôpital de Tindouf le plus proche pour recevoir les soins"
La même source a également précisé que « 5 écoles ont subi des dégâts allant de 30 à 60% , que les crèches ont été également endommagées à plus de 10%, comme c’est le cas des centres de formation des handicapés, de la jeunesse, le centre d’apprentissage des langues et d’informatique, l’atelier de menuiserie et de l’artisanat en plus de l’école d’agriculture » ainsi que l’hôpital régional et que l’une des réserves principales du service d’approvisionnement en eau a été endommagée."
Pour répondre aux nécessités, il a réclamé « 800.000 dollars au moins pour l’approvisionnement en tentes et matériaux de construction afin d’aider les familles à réhabiliter leurs habitations endommagées et réhabiliter le secteur de l’enseignement, les institutions sanitaires, les réservoirs d’eau et d’assainissement et les établissements publics».
A l’instar des drames causés par les averses qui s’étaient abattues sur la région il y a une dizaine de mois, l'Algérie vient donc d’abandonner les populations de Tindouf à leur triste sort, ce qui met à nu, encore une fois, ses assertions concernant le soutien qu’elle apporte à ces populations qu’elle séquestre sur son territoire et qu’elle prive de leurs droits les plus élémentaires.
 

A.E.K
Lundi 22 Août 2016

Lu 1622 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs