Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Violences en Syrie : Les tensions s'accentuent entre la Russie et les Occidentaux




Les tensions entre les puissances occidentales et la Russie se sont accentuées jeudi à l'ONU à propos de la Syrie, les Occidentaux accusant Moscou de tenter de "détourner l'attention" de Damas en demandant une enquête sur l'action de l'Otan en Libye. Lors d'une réunion du Conseil de sécurité portant sur la Libye, l'ambassadeur russe Vitaly Churkin a de nouveau demandé une enquête de l'ONU "sur les victimes civiles provoquées par la campagne de bombardements de l'Otan" visant le régime de Mouammar Kadhafi. Cette demande a été mal reçue par les puissances occidentales du Conseil de sécurité qui soupçonnent la Russie de chercher par tous les moyens à protéger son allié syrien.
Pour l'ambassadrice américaine Susan Rice, la requête présentée par la Russie jeudi "relève d'une manœuvre de bas étage pour détourner l'attention d'autres dossiers et ternir le succès de l'Otan, de ses partenaires et du Conseil de sécurité s'agissant de la protection du peuple libyen", a-t-elle dit. "Il y a deux enquêtes en cours", a pour sa part réagi l'ambassadeur français Gérard Araud. "Pourquoi en demander une troisième alors que dans le même temps nous n'avons aucune commission d'enquête en Syrie où au cours des trois ou quatre derniers jours plus de 250 personnes ont été tuées", a-t-il estimé. Ces nouvelles tensions interviennent après une série de désaccords entre Russes et Occidentaux à propos de la Syrie.
La Russie et la Chine ont déjà mis leur veto à une résolution rédigée par les pays européens pour condamner la Syrie où la répression des manifestations contre le régime a fait plus de 5.000 morts depuis mars, selon l'ONU. La semaine dernière, Moscou a pris l'initiative de présenter un projet de résolution condamnant les violences perpétrées "par toutes les parties, y compris l'usage disproportionné de la force par les autorités syriennes". Mais les puissances occidentales ont jugé ce texte trop timoré. Et pour l'instant la Russie n'a pas pris en compte les remarques de la France, de la Grande-Bretagne et de l'Allemagne pour amender son projet.
Par ailleurs, Deux attentats suicide à la voiture piégée ont visé vendredi matin à Damas des bâtiments des services de sécurité, a rapporté la télévision publique syrienne en accusant Al-Qaïda."Deux attentats, commis par des kamikazes à bord de voitures piégées, ont visé un siège de la sécurité de l'Etat et une des branches des services de sécurité", a annoncé la télévision. "Les premiers éléments d'enquête font porter la responsabilité sur Al-Qaïda", a ajouté un bandeau défilant à l'écran. Selon des témoins, les deux attentats ont eu lieu dans le quartier de Kafar Soussé. Une voiture a tenté de forcer l'entrée de l'enceinte du siège de la sécurité de l'Etat et une autre a explosé devant un bâtiment des services de sécurité dans le même quartier. Ces attentats, sans précédent, sont intervenus au lendemain de l'arrivée à Damas d'une mission chargée de préparer la venue des observateurs de la Ligue arabe.

AFP
Samedi 24 Décembre 2011

Lu 791 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs