Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Violences en Irak : 21 morts dans des attentats anti-chiites à Bagdad




Une série d’explosions jeudi matin dans des quartiers chiites de Bagdad ont fait au moins 21 morts et des dizaines de blessés, dans un pays en pleine crise politique sur fond de tensions croissantes entre chiites et sunnites, selon des responsables de la sécurité.
Deux attentats à la voiture piégée ont fait au moins 12 morts et 22 blessés dans le quartier de Kadhimiyah, tandis qu’un autre attentat suivi d’une double explosion près de l’hôpital où étaient conduits les blessés a fait 9 morts et 35 blessés dans l’enclave de Sadr City. Ces attentats sont les plus graves dans la capitale irakienne depuis la série d’explosions qui avaient tué 60 personnes le 22 décembre, quatre jours après le départ des derniers soldats américains du pays.
A Kadhimiyah, quartier chiite dans le nord de Bagdad, les voitures piégées ont explosé vers 09H00 (06H00 GMT) à des carrefours proches, selon des responsables des ministères de la Défense et de l’Intérieur. Ces explosions ont fait 12 morts et 22 blessés selon le responsable du ministère de la Défense, tandis que celui de l’Intérieur a évoqué un bilan de 15 morts et 31 blessés.
A Sadr City, un autre quartier chiite du nord de la capitale, une moto piégée a explosé vers 07H00 (04H00 GMT) près d’un groupe de journaliers qui attendaient qu’on vienne leur proposer du travail, faisant 7 morts et 20 blessés, selon le responsable du ministère de l’Intérieur. Peu après, deux bombes placées sur le bord de la route ont explosé près du principal hôpital du quartier, au moment où les blessés y étaient conduits, faisant deux morts et 15 blessés supplémentaires, selon la même source.
Le responsable du ministère de la Défense a confirmé un bilan de neuf morts et 35 blessés pour les explosions de Sadr City. Ces attentats interviennent en pleine crise politique entre les blocs politiques sunnites et chiites. Les Etats-Unis et l’ONU ont lancé des appels au calme et plaidé pour un dialogue entre les différents blocs politiques, mais aucune rencontre n’a eu lieu pour l’instant.

Libé
Vendredi 6 Janvier 2012

Lu 508 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs