Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Violences en Grande-Bretagne : les émeutes s'étendent hors de Londres




Violences en Grande-Bretagne : les émeutes s'étendent hors de Londres
Les émeutes, qui secouent Londres depuis samedi, ont fait tache d'huile dans la capitale et d'autres villes face à des policiers visiblement dépassés, obligeant le Premier ministre David Cameron à rentrer d'urgence mardi de vacances pour gérer une crise d'ampleur nationale.Toute la nuit de lundi à mardi, les sirènes de la police et des pompiers ont retenti dans la capitale. Mais à un an des Jeux Olympiques de Londres, les forces de l'ordre ont semblé impuissantes à contenir les violences, les pires de ce type dans la capitale depuis plus de vingt ans, malgré plus de 6.000 hommes déployés sur le terrain. Dès le petit matin, les images d'immeubles en feu et de magasins pillés tournaient à nouveau en boucle sur les télés du pays. Plus de 450 personnes ont été arrêtées à Londres depuis le début des émeutes, dont trois hommes interpellés pour  "tentative de meurtre"  après avoir blessé deux policiers au volant de leur voiture. Et les cellules des commissariats sont pleines à craquer, de l'aveu même de la police. Signe de la tension grandissante dans le pays, le match amical de football Angleterre - Pays-Bas prévu mercredi au stade de Wembley à Londres a été annulé par la Fédération internationale. Dès la fin de l'après-midi lundi, les forces de l'ordre ont commencé à être harcelées par des groupes de jeunes en plein jour à Hackney (est), à quelques km du stade olympique. Violences, pillages et incendies de voitures et de bâtiments ont continué ensuite à gagner du terrain, embrasant les beaux quartiers de Notting Hill et Clapham, ainsi que Peckham (sud), Croydon et Ealing à la périphérie. Au  "Ledbury», restaurant étoilé au guide Michelin à Notting Hill, les pilleurs ont fait main basse sur les téléphones portables des clients, ainsi que sur la caisse et la vaisselle. Plusieurs stations de métro ont dû être fermées. 

Libé
Mercredi 10 Août 2011

Lu 512 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs