Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Violences : Le Sénégal se défend devant la CAF




Violences : Le Sénégal se défend devant la CAF
La Fédération sénégalaise de football (FSF) s’est défendue lundi au Caire devant la commission de discipline de la Confédération africaine de football (CAF) qui statuait sur les incidents lors d’un match contre la Côte d’Ivoire en octobre à Dakar, selon des délégués joints par l’AFP.
“Nous avons pu dire ce que nous étions venus démontrer, à savoir que toutes les dispositions nécessaires au bon déroulement du match ont été prises”, a déclaré l’avocat Guédel Ndiaye, membre du Barreau de Dakar et du Tribunal arbitral du sport (TAS) mandaté par la FSF pour sa défense.
Selon lui, après l’audition des délégués sénégalais, la commission de discipline était lundi en fin d’après-midi en délibération.
Augustin Senghor, président de la FSF, n’a pas pris part à l’audition, étant par ailleurs membre de la commission de discipline de la CAF. Il s’est néanmoins déclaré confiant à l’AFP.
“Je pense que la délégation sénégalaise a été écoutée et qu’elle a pu exposer ses arguments de façon à faire valoir notre bonne foi”, a-t-il affirmé à l’AFP.
Le 13 octobre, le Sénégal a rencontré la Côte d’Ivoire dans le cadre des barrages retour qualificatifs à la Coupe d’Afrique des nations 2013 (CAN-2013).
Le match avait été interrompu à la 74e minute à la suite d’incidents, alors que la Côte d’Ivoire menait 2 à 0: feux allumés dans les gradins, jets de divers projectiles en direction du terrain par des supporteurs sénégalais mécontents.
La police est intervenue pour disperser les supporteurs en colère et sécuriser joueurs sénégalais, ivoiriens et supporteurs ivoiriens. Après une quarantaine de minutes d’interruption, le match a été définitivement suspendu. Le Sénégal avait déjà perdu le match aller 4-2 à Abidjan.
Le 15 octobre, la Confédération africaine de football (CAF) a confirmé le résultat, “à savoir 2-0 en faveur de la Côte d’Ivoire”, ce qui élimine le Sénégal de la Coupe d’Afrique des nations 2013. Elle a précisé que sa commission de discipline pourrait imposer “d’autres sanctions”, sans plus de détails.
Depuis, la FSF a, selon ses dirigeants, pris une série de mesures destinées à “redorer le blason national” et à la “disculper” elle-même “des erreurs dont on l’accuse”. Elle a notamment décidé de porter “plainte contre X pour que la lumière soit faite” sur les incidents.

Libé
Mercredi 28 Novembre 2012

Lu 109 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs