Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Vers une restructuration des banques en Grèce

Un "paquet" de 12 milliards pour parer à la récession




La Banque centrale européenne (BCE) est prête à prendre des mesures monétaires non conventionnelles dans le cas où la Grèce quitterait la zone euro, a déclaré Ardo Hansson, l'un des membres du Conseil des gouverneurs.
Ardo Hansson ajoute qu'un "Grexit" n'est pas souhaitable mais que ce serait une erreur de vouloir l'éviter à tout prix, estimant qu'il ne fallait pas signer un chèque en blanc à la Grèce car cela reviendrait à saper les fondations de la monnaie unique.
Certaines des grandes banques grecques devront être fermées et reprises par des concurrents plus solides dans le cadre d'une nécessaire restructuration du secteur quelle que soit l'issue des négociations en cours entre Athènes et ses créanciers, ont dit à Reuters des représentants des autorités européennes. Les chefs d'Etat et de gouvernement de la zone euro et de l'Union européenne se réuniront en sommet dimanche pour tenter de parvenir à un accord présenté comme celui de la dernière chance pour éviter une sortie de la Grèce de la zone euro.
Mais, quelle que soit l'issue des négociations, certaines banques grecques, ébranlées par les turbulences politiques et économiques que traverse le pays, risque d'être fermées et d'être fusionnées avec des concurrents plus solides, ont déclaré des représentants des autorités européennes, qui ont requis l'anonymat.
L'un d'entre eux a dit que sur les quatre grandes banques grecques, Banque nationale de Grèce, Eurobank, Banque du Pirée et Alpha Bank, il pourrait n'en rester que deux, une telle restructuration risquant de susciter une vive résistance d'Athènes en raison de ses effets sur l'emploi.
Le système bancaire grec a été confronté à une fuite de plus en plus accélérée des dépôts au fur et à mesure de la montée des tensions dans les négociations entre le gouvernement de la gauche radicale du Premier ministre Alexis Tsipras et les créanciers du pays.
Après le défaut d'Athènes sur un remboursement de 1,6 milliard d'euros dû au Fonds monétaire international, la Banque centrale européenne a gelé le montant des liquidités d'urgence accessibles aux banques grecques, précipitant leur fermeture temporaire et l'instauration d'un plafond de retrait journalier à 60 euros dans les distributeurs de billets.
Le rejet par référendum des propositions des créanciers internationaux a entraîné le maintien du gel des fonds d'urgence de la BCE, ce qui menace les banques d'une crise de liquidités.
La Grèce projette un ensemble de réformes de 12 milliards d'euros réparties sur deux ans, plus que ce qui était prévu auparavant pour parer aux effets d'une retour à la récession, pouvait-on lire aussi dans la presse.
La Grèce a émergé l'an passé d'une récession qui a réduit son PIB d'un quart en l'espace de six ans. Le gouvernement du Premier ministre Alexis Tsipras avait jusqu'à aujourd’hui pour présenter aux autres pays membres de la zone euro un ensemble de réformes en échange d'une aide financière. Si le paquet est jugé satisfaisant, il sera endossé dimanche par la zone euro. Dans le cas contraire, la Grèce est menacée d'une sortie de la zone euro.

Vendredi 10 Juillet 2015

Lu 289 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs