Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Vers une coopération économique distinguée entre le Maroc et les EAU


Les échanges extérieurs bilatéraux sont passés de quelque 300 MDH en 2000 à près de 4,1 MMDH en 2014



Les Emirats arabes unis, pays à l’honneur de la 11ème édition du Salon international de l’agriculture au Maroc (SIAM 2016) qui se tient du 26 avril au 1er mai à Meknès, portent le flambeau d'une coopération économique distinguée tissée entre le Maroc et les pays du Golfe.
 Ainsi ce choix non hasardeux traduit les fortes relations d'amitié et de coopération établies entre les deux Etats, qui, partenaires de longue date, ont considérablement développé durant la dernière décennie leurs rapports économiques. 
Les échanges extérieurs bilatéraux ont connu, de ce fait, un réel bond passant de quelque 300 millions de dirhams en 2000 à près de 4,1 milliards de dirhams en 2014. En dehors des investissements étrangers, les Emirats arabes unis (EAU) constituent le 3ème investisseur étranger au Maroc et le 1er parmi les pays arabes. 
De plus, les deux pays sont liés par le biais de plus d’une soixantaine d’accords de coopération portant sur différents secteurs, allant de l’industrie à l’agriculture, sans omettre le tourisme. 
Lors de cette messe agricole internationale, le pavillon des EAU qui est organisé par l’Autorité de contrôle alimentaire d'Abou Dhabi (ADFCA), connaît la participation de 12 entreprises spécialisées dans le domaine agricole et de l’industrie alimentaire.
Ainsi, les EAU, à travers leur participation au SIAM2016, viennent capitaliser sur les expériences qui se sont cumulées au cours des éditions précédentes du Salon, et ce, dans plusieurs domaines d’activité, contribuant par conséquent à la promotion des échanges et des bonnes pratiques dans le domaine agricole.
Par ailleurs, en dépit du fait que l’agriculture ne représente que 1% du PIB des Emirats arabes unis (EAU), 60% de leur potentiel en eau sont utilisés, amenant ainsi le pays à élaborer une ambitieuse stratégie dans le but de maximiser sa productivité en eau. 
Depuis les années 2005, les EAU ont su capitaliser, en matière d’agriculture, sur l’utilisation des ressources en eau alternatives telles que les eaux usées traitées et l’eau saline ainsi que sur les nouvelles technologies à l’instar de la culture hydroponique. 
Il est à noter également que la surface agricole mise à profit par les EAU est de 160.000 ha dont une majeure partie, cultivée au service des palmiers-dattiers, est prévue pour l’export. De plus, il est important de souligner que le pays a acquis une certaine forme d’autonomie, surtout au niveau de la production des fruits tels que les mangues et les agrumes, ainsi que pour celle de la production maraîchère englobant les tomates, concombres, aubergines, choux et courges. A ce titre, il serait judicieux de pointer l’expansion du marché des fruits et des légumes biologiques, témoignant de l’engagement des EAU à répondre aux besoins émergents du secteur, prérequis à l’échelle mondiale. 
 Pour ce qui est de leurs productions avicoles, laitières et celles issues de la filière pêche, les EAU fonctionnent en quasi-indépendance, satisfaisant par ce biais leurs propres besoins internes. 
 Par ailleurs, le Centre de recherche des terres arides à "Al-Ayn", travaille sur des essais de cultures céréalières en zone désertique. Ainsi, partageant la même volonté de développement du secteur, le choix des Emirats arabes unis en tant que pays à l’honneur du SIAM2016 sonne comme une évidence autour de la thématique "L’agriculture durable et résiliente".
Depuis sa création en 2006, le SIAM s’est assigné comme objectifs de faciliter les échanges entre les différents intervenants en matière d'expertise, de savoir et d'expérience, favoriser le transfert des nouvelles technologies et sensibiliser les partenaires à la nécessité de la protection des ressources naturelles L’édition 2015 du SIAM a connu une grande affluence des visiteurs, pendant cinq jours, (817.000 visiteurs), ainsi qu’une dynamique commerciale très importante au niveau de tous les pôles, outre la signature d’environ 20 conventions et des partenariats scellés entre les sociétés du secteur privé.

Libé
Vendredi 29 Avril 2016

Lu 1081 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs