Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Vers une augmentation de la production piscicole

Le programme décennal 2015-2024 du HCEFLCD devrait notamment créer 15.000 emplois




Le programme décennal 2015-2024 a pour objectif d'augmenter la production piscicole de 15.000 tonnes enregistrées annuellement à 50.000, a indiqué le Haut-commissariat aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification (HCEFLCD).
Ce programme, qui vise aussi à augmenter le nombre d'alevins déversés dans les parcours de pêche de 14 millions à 30 millions de tonnes, devrait créer 15.000 emplois supplémentaires liés à l'activité de la pêche et de l'aquaculture, a précisé le HCEFLCD dans un communiqué distribué aux médias lors d'un atelier national sur "L'aquaculture continentale", tenu récemment à Bine El Ouidane.
Il a également pour but d'augmenter la production piscicole, actuellement de 750 tonnes à 3.000 à l'horizon 2020, ce qui "permettra de mobiliser une valeur ajoutée liée à la commercialisation des produits piscicoles, estimée à 45 millions de dirhams (MDH) au profit des populations locales.
En termes d'emploi, ledit programme permettra la création de 12.000 emplois directs en plus des activités parallèles (fabrication des barques, confection de filets et des cages, commercialisation des captures...), selon le communiqué.
Organisé par le HCEFLD, en collaboration avec la Coopération allemande de développement (GIZ) en marge de la Journée internationale des coopératives, l'atelier porte sur le thème "Une aquaculture et une pêche responsables et durables à l'épreuve des changements climatiques dans les zones rurales et de montagne".
Il a pour objectif de présenter le modèle intégré pour le développement de l'aquaculture continentale au profit des coopératives locales, conçu par le HCEFLCD dans le cadre du plan décennal 2015-2024.
Parallèlement, des matériels d'aquaculture ont été remis à deux coopératives locales (20 cages d'aquaculture, 15 tonnes d'aliments de poissons, deux véhicules frigorifiques). Par la même occasion, une opération de repeuplement de 200.000 alevins de carpes a été effectuée au niveau de la retenue du barrage Bin El Ouidane. "Ce modèle donne une priorité particulière à la lutte contre la pauvreté, au développement d'activités nourricières profitables directement aux populations rurales, au renforcement de la productivité piscicole et au maintien de la biodiversité aquacole", a souligné le HCEFLD. Selon l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), sur les 158 millions de tonnes de poissons, mollusques et crustacés consommés dans le monde en 2012, 66,6 millions provenaient de l'aquaculture. Cette production aquacole mondiale a pratiquement doublé durant les quinze dernières années, alors que l'aquaculture continentale représente les deux tiers (42 millions de tonnes).

Vendredi 15 Juillet 2016

Lu 1025 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs