Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Vers un second tour de la présidentielle sénégalaise




Le Sénégal s’achemine vers un second tour de la présidentielle au lendemain d’un scrutin qui s’est déroulé dans le calme, selon de premières estimations non officielles communiquées lundi par des médias et des candidats d’opposition.
Le camp du président sortant Abdoulaye Wade, qui était opposé à 13 candidats, a cependant estimé qu’il n’y avait pas encore de «tendance lourde» permettant de tirer une conclusion concernant un éventuel second tour.
«Les chiffres en notre possession indiquent qu’un second tour est inévitable. Nous avons gagné les plus grands départements du Sénégal», a déclaré Macky Sall, l’un des principaux candidats d’opposition et ancien Premier ministre du président sortant Abdoulaye Wade.
Un des responsables de sa campagne, Jean-Paul Dias, avait auparavant déclaré que M. Sall était au «coude-à-coude avec le président Abdoulaye Wade», ce dernier étant «autour de 34 à 36%» et Macky Sall autour de «32 à 34%. «On est en train de collecter les résultats et rien ne permet de dire qu’il y aura un deuxième tour», a toutefois déclaré à l’AFP El Hadj Amadou Sall, un des responsables de la campagne du président Wade.
Selon lui, les derniers résultats en sa possession portaient sur «8% à 9%» des votes et «il n’y a pas de tendance lourde».
Après des violences préélectorales qui avaient fait de 6 à 15 morts selon les sources, le premier tour de la présidentielle s’est déroulé dans le calme et a mobilisé les électeurs.
Le taux de partcipation tourne autour de 60%, selon un chiffre encore provisoire de la Commission électorale nationale autonome (Céna), en baisse par rapport au taux de 70% de la présidentielle de 2007.
Observateurs électoraux et journalistes avaient noté une forte affluence dans les bureaux de vote, tant à Dakar que dans les provinces.
Les candidats se sont déclarés «fiers» de l’attitude de leurs concitoyens. «Ils ont donné une leçon de démocratie aux porteurs de violence», a dit M. Sall.

Libé
Mardi 28 Février 2012

Lu 203 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs