Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Vers le changement des modes de consommation et de production




Vers le changement des modes de consommation et de production
Le Maroc prendra part au Forum mondial de la croissance verte qui se tiendra les 20 et 21 octobre courant au Danemark sous le signe de la promotion d'une croissance durable par le changement des modes de consommation et de production.  Une délégation marocaine prendra part à cette 4ème édition qui devra réunir quelque 300 représentants de gouvernements, du monde de l'entreprise, de la finance ainsi que des institutions spécialisées.
Le Maroc participera notamment à un panel sur les mutations du secteur de l'énergie et l'importance du développement des énergies renouvelables, une occasion pour présenter l'expérience marocaine dans ce domaine. Le Global Green Growth Forum (3GF), qui sera ouvert cette année par le Premier ministre du Danemark, Helle Thorning-Schmidt, a pour ambition de favoriser un meilleur partenariat entre les acteurs publics et privés en vue d'une croissance verte inclusive et durable.  Le conclave de Copenhague attirera cette année, selon ses organisateurs, les dix plus grandes entreprises du secteur privé qui constituent des revenus annuels combinés de plus de 675 milliards de dollars et un total de 2,2 millions de salariés. 
Il s'agit de mettre à profit, indique-t-on, le soutien mondial pour la réalisation de la transition verte qui a gagné un nouvel élan lors de la conférence sur le climat tenue récemment à New York, afin de mettre en place une plate-forme pour des solutions et des actions concrètes pour l'utilisation durable des ressources et l'adaptation des sociétés au changement climatique.
Durant les deux jours de la rencontre, les participants auront à se pencher sur des axes aussi variés que le rôle des villes, de la finance, de la nourriture, de l'énergie et des voies de croissance économique pour façonner les modes de consommation et de production à venir.
Les initiateurs de cette rencontre internationale jugent en effet urgent la réduction des émissions de gaz à effet de serre, l'adaptation des sociétés au changement climatique et la promotion d'une utilisation durable pour assurer la pérennité de la croissance économique mondiale. 

Mercredi 8 Octobre 2014

Lu 136 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs