Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Vers la mise en valeur les spécificités du Royaume

Des recommandations exposées à l’occasion du BIT en Italie




Vers la mise en valeur les spécificités du Royaume
2015 sera bel et bien une "année faste" pour le tourisme dans le péninsule qui s'apprête à accueillir pas moins de 20 millions de touristes à l'occasion de l'Exposition universelle 2015 à Milan, ville-chantier au cœur d'un grand nombre d'événements dont le principal demeure cette 35ème édition de la Bourse internationale du tourisme (BIT), un véritable projecteur sur l'industrie du tourisme dans le monde.
Cet événement tant attendu par les professionnels du tourisme, tous secteurs confondus, s’est tenu du 12 au 14 février à la Fiera Milano et a réuni les opérateurs du tourisme, les acheteurs sélectionnés, les décideurs, les experts de cette industrie et les médias internationaux. 
Ce sont donc plus de 1500 Hosted Buyers qui sont présents au BIT, plus de 2000 entreprises du secteur provenant de 130 pays et 70.000 visiteurs professionnels étaient attendus au cours des trois jours du Salon, une plateforme importante pour toutes les entreprises du tourisme du monde entier, qui cherchent à promouvoir leurs produits et mettre en avant les nouvelles tendances. 
Chiffres à l'appui, le ministre du Tourisme, Lahcen Haddad a mis en relief, lors d'une conférence de presse animée au stand du Maroc (108 m2) en marge de l'ouverture du BIT, l'importance du marché italien, un des plus grands émetteurs de touriste dans le monde, rappelant notamment le nombre croissant d’Italiens se rendant au Maroc et qui est passé d'un peu plus de 340.000 en 2012 à plus de 390.000 en 2013 avant de franchir la barre des 400.000 l'année écoulée.
Le ministre, qui rappelle que l'Italie figure parmi les six premiers marchés importants émetteurs de touristes vers le Royaume, a fait savoir que l'objectif est d'attirer 500.000 visiteurs italiens à court terme et un million à l'horizon 2020. Pour ce faire, aussi bien les institutionnels que les professionnels marocains du secteur sont unanimes, chaque fois qu'il est nécessaire, à rappeler les spécificités culturelles du Royaume, ses traditions millénaires et l'ouverture et la tolérance qui y règnent, appelant à ne pas faire d'amalgames entre le Maroc, les autres destinations arabes et du Maghreb.
Pour faire face à ce problème, qui constitue un "véritable handicap" pour le développement du tourisme au Maroc, il est nécessaire, ont-ils insisté, de redoubler d'efforts et de mener des actions mettant en valeur les spécificités du Royaume notamment sa stabilité politique, le climat de tolérance et la richesse de son patrimoine culturel. 
Ils sont unanimes, en outre, à souligner que le développement du secteur touristique au Royaume est tributaire de la conjugaison des efforts à tous les niveaux et de l'implication des citoyens.

Lundi 16 Février 2015

Lu 291 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs