Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Vers la baisse du DPA 2015 de Maroc Telecom





Une analyse d'Attijari Intermediation



L'opérateur historique des télécommunications, Maroc Telecom, pourrait légèrement réviser à la baisse son dividende par action (DPA) au titre de l'exercice 2015, indiquent les analystes d'Attijari Intermediation cités par l’agence MAP.
Compte tenu de la baisse tarifaire du segment Mobile au Maroc et de l'effort exceptionnel d'investissement en 2015, le RNPG et le CFFO devraient ressortir en repli de plus de 5 % sur l'année en cours, ce qui pourrait emmener l'opérateur à réviser légèrement à la baisse son DPA, souligne la société de bourse dans son "Weekly des Marchés Financiers".
Selon les résultats semestriels du groupe Maroc Telecom, le niveau d'activité consolidé affiche une progression significative de 14 % à 16,5 milliards de dirhams (MMDH), tandis que l'évolution du chiffre d'affaires ressort quasi stable à périmètre constant.
Le groupe a atteint une nouvelle dimension avec un parc de plus de 51 millions de clients à fin juin 2015, avec l'acquisition récente des six filiales africaines, qui tout de même, pèse momentanément sur les niveaux de marges, ajoute la même source.  Comme attendu, la poursuite de la baisse des prix au niveau de l'activité Mobile au Maroc et l'effort d'investissement entrepris par l'opérateur, à travers l'acquisition de la licence 4G, le développement du réseau et la restructuration des filiales africaines récemment acquises, sont, d'après les analystes d'Attijari Intermediation, les principaux facteurs expliquant la baisse de la marge opérationnelle. 
Ce taux de marge s'est établi à 50,7 % au premier semestre 2015, contre 55,2 % à fin juin 2014, ont-ils relevé.
Pour sa part, l'endettement net de l'opérateur historique a fortement augmenté suite aux investissements exceptionnels visant à financer l'élargissement du périmètre du groupe d'une part et l'acquisition de la Licence 4G au Maroc d'autre part, poursuit la même source.
Dans ce contexte, l'endettement net ressort à 15 MMDH à fin juin 2015, en hausse de 58 % et représentant un Gearing de 122 %. 
Les analystes financiers estiment que ce niveau d'endettement demeure tolérable dans la mesure où il représente moins de deux années de FCF normatifs. Ces derniers s'élèveraient à 80 MMDH/an. 

Libé
Samedi 1 Août 2015

Lu 711 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs