Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Vers l'adoption d'actions susceptibles de juguler le chômage dans les pays arabes




Le Conseil économique et social de la Ligue des Etats arabes a entamé, récemment au Caire, les travaux de sa 96ème session ordinaire au niveau des ministres du Commerce et des Finances avec la participation du Maroc.
Au cours de cette session, les participants s'attellent à l'examen des moyens susceptibles de renforcer les relations de coopération commerciale et financière entre les pays arabes.
La délégation marocaine est présidée par l'ambassadeur du Maroc au Caire et représentant permanent du Royaume auprès de la Ligue arabe, Mohamed Saâd Alami.
A l'ordre du jour de cette session, figure également l'examen de plusieurs questions, notamment le suivi de la mise en œuvre des résolutions de la session ordinaire précédente du Conseil, les activités des secteurs commercial et social intersession et le volet économique et social du Conseil de la Ligue arabe au niveau de la 27ème session ordinaire de sa Conférence, prévue en mars 2016 au Maroc. 
Lors de cette réunion, les participants débattent, en outre, de la question de la grande zone arabe de libre-échange, de l'Union douanière arabe, des investissements dans les pays arabes, de la mise en place d'un Centre de formation sino-arabe pour l'usage pacifique de l'énergie nucléaire et du soutien à l'économie palestinienne.
Intervenant à la séance d'ouverture de cette session, le secrétaire général de la Ligue arabe, Nabil Al Arabi, a affirmé que la complémentarité entre les économies des pays arabes constitue un pilier fondamental pour relever les grands défis auxquels fait face la région, faisant état des efforts allant dans le sens de la concrétisation de la grande zone arabe de libre-échange.
Le ministre émirati de l'Economie, Soltane El Mansouri, dont le pays assure la présidence de cette session a, pour sa part, souligné l'importance que revêt ce conclave, dans la mesure où il se tient dans une conjoncture pleine de défis imposés à la Nation arabe, en particulier à caractère économique et social, précisant qu'une telle donne requiert le renforcement de la coopération entre les pays membres, la promotion des échanges interarabes et l'adoption d'actions susceptibles de juguler le chômage et la réduction de la dépendance vis-à-vis de l'étranger.
La délégation marocaine comprend des représentants du ministère de l'Economie et des Finances, du ministère chargé du Commerce extérieur et de l'Administration des douanes et impôts indirects.

Lundi 7 Septembre 2015

Lu 214 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs