Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Venir en aide aux réfugiés syriens : Une caravane de solidarité vers Figuig et Bni Ounif




Les réfugiés syriens, bloqués depuis environ un mois au niveau de la frontière maroco-algérienne, seront au cœur d’un élan de solidarité, ce vendredi 26 mai 2017, à l’initiative d’organisations marocaines et algériennes. D’Oran à Oujda, une caravane à caractère humain entend mettre la lumière sur leurs souffrances quotidiennes et interpeller toutes les parties à honorer leurs engagements envers ces cas humanitaires. Une occasion également pour protester contre leurs conditions de vie lamentables.
A l’appel de l’Association marocaine des droits humains, des Organisations algériennes Alarme Phone, la Ligue algérienne pour la défense des droits de l’Homme, la Confédération générale autonome des travailleurs en Algérie,  cette caravane se veut un plaidoyer à l’adresse des autorités algériennes et marocaines pour assumer leurs responsabilités et agir conformément à leurs engagements internationaux en la matière.
 « Nous pensons que ces cas humanitaires sont suffisamment graves pour que les autorités des deux pays prennent langue autour d’une même table pour trouver des solutions à ce problème concret sans que ces familles soient l’otage du politique », lit-on dans un communiqué lancé par les quatre organisations initiatrices de cette initiative.
Par ailleurs, et à l’issue de la rencontre internationale de concertation avec la société civile, « En route vers le Forum mondial sur la migration & le développement », conviée par la Plateforme euro-marocaine MDCD et le FMAS, il a été souligné que les participants « imputent aux autorités respectives de l'Algérie et du Maroc, la responsabilité de cette situation dramatique et considèrent qu’elles sont coupables de non-assistance à personne en danger ». Et le communiqué rendu public à cette occasion d’ajouter que «cela illustre dramatiquement les conséquences de l'approche du tout sécuritaire imposée aux peuples de la région qui aspirent à un Maghreb ouvert, solidaire et démocratique ».
Les associations, ONG, syndicats et organisations ayant pris part à la rencontre internationale de concertation avec la société civile, « exhortent également les instances internationales à trouver une solution rapide à cette situation humanitaire dans le respect du droit et des Conventions internationales ».
Par ailleurs, les sociétés civiles de Figuig et Bouarfa ont organisé récemment un sit-in de soutien et de solidarité en faveur de ces réfugiés, appelant les organisations internationales chargées de ce dossier à agir en conséquence.

Mustapha Elouizi
Vendredi 26 Mai 2017

Lu 1641 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs