Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Van Persie et le syndrome sud-africain




Van Persie et le syndrome sud-africain
Robin van Persie, malheureux samedi avec les Pays-Bas, battus par le Danemark (0-1) lors du premier match du groupe B de l'Euro-2012, a été rattrapé par ses démons sud-africains, boudé par la réussite comme lors du Mondial-2010 ou simplement maladroit.
Après avoir manqué la dernière Coupe du monde sur le plan personnel (un but en sept matches à la pointe de l'attaque de l'équipe finaliste), l'esthète néerlandais pourrait bien être parti pour revivre le même échec.
Face à un Danemark tenace en défense, RVP a beaucoup tenté. Et a beaucoup raté...
A l'image de tous ses équipiers (notamment Robben et son tir sur le poteau à la 36e), le Gunner a été bien malheureux en première période.
Le meilleur buteur de la dernière Premier League (30 buts avec Arsenal) a gâché cinq vraies opportunités de tromper Stephan Andersen. A chaque fois, le ballon a manqué sa cible.
Une reprise (7e), un coup franc manqué en raison d'une glissade (13e), une tête plongeante contrée (21e), un tir trop croisé (23e) et surtout un contrôle manqué alors que Wesley Sneijder venait de le placer idéalement face au but (43e).
L'heure de Huntelaar ?
Préféré à Klaas-Jan Huntelaar alors que l'opinion publique néerlandaise réclame la présence dans le "onze" du meilleur buteur de la Bundesliga, "RVP" s'est-il à nouveau mis trop de pression ?
La deuxième période a en tous cas mis en évidence le gouffre qui sépare la qualité de ses performances avec Arsenal et son manque de rendement dans les matches importants une fois le maillot orange sur les épaules.
A vouloir trop bien faire, sans réussir parfois des gestes simples (quelques contrôles manqués en deuxième période), l'ancien joueur de Feyenoord s'est braqué et a perdu confiance au fil des minutes.
Bert van Marwijk devra trouver les bons mots pour redonner le moral à son attaquant en vue du match déjà vital contre l'Allemagne. Mais Van Persie n'a-t-il pas déjà épuisé son crédit ? Et si Huntelaar lui prenait sa place dans un match face à des Allemands que le joueur de Schalke 04 connaît forcément très bien ?
Le sélectionneur s'est pourtant montré indulgent avec son attaquant: "Plusieurs joueurs ont eu quatre, cinq ou six occasions. Il n'y a pas que Robin qui a failli au niveau du réalisme", a déclaré Van Marwijk.

Libé
Lundi 11 Juin 2012

Lu 270 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs