Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Valérie Morales- Attias présente «Post blonde» à Casablanca


Quand une blonde écrit sur ses posts Facebook



Valérie Morales- Attias  présente  «Post blonde»  à Casablanca
Valérie Morales-Attias a été, récemment, l’invitée des Cafés littéraires du Sofitel Tour Blanche de Casablanca, désormais institués en rendez-vous mensuel. Romancière et figure incontournable de la scène intellectuelle marocaine, elle a présenté son nouvel ouvrage « Post blonde»,  où elle fait de ses posts sur le réseau social Facebook son unique matière d’écriture, une sorte de chronique vivante de cinq ans de présence dans ce monde virtuel. «Les chroniques électroniques de Valérie Morales-Attias sont un peu comme ces fours micro-ondes dans lesquels les plats sortent brûlants mais avec une nourriture qui est restée froide. “Post blond” parle de tout ce qui fait trash, de toutes ces petites tracasseries qui nous pourrissent imperceptiblement le quotidien», souligne le chroniqueur littéraire Jean Zaganiaris. «Salon du livre cet après-midi : des éditeurs r’batis craignent la manifestation, veulent plier bagage et fermer les stands dès ce soir», souligne l’auteure dans un de ses posts repris dans ce livre. «Si le ton est jovial, c’est aussi d’aliénations que nous parle cette blonde de Casa. Nous ne sommes pas aussi libres que nous le croyons dans ces sociétés contemporaines du progrès. Mais le ton de ces posts n’a rien de désenchanté», précise Jean Zaganiaris, avant d’ajouter : «Valérie Morales-Attias est une sorte de Philippe Sollers aux cheveux blonds. 
 Elle a quelque chose du personnage principal de «Une femme tout simplement» de Bahaa Trabelsi (…) Des sujets graves sont également abordés, dans ce recueil de chroniques électroniques tels que le suicide de Amina El Filali ou l’assassinat barbare de la petite Wiam en avril 2013».   «Depuis 2008, Sofitel est un partenaire privilégié de nombreux événements littéraires, à travers lesquels nous avons établi un lien authentique et légitime avec le monde de la littérature. Avec nos Cafés littéraires mensuels, nous souhaitons aller encore plus loin et pérenniser ces liens en ouvrant notre espace à des écrivains et journalistes confirmés », a déclaré Thomas Greggory, directeur général du Sofitel Casablanca Tour Blanche, à l’occasion de la présentation de «Post blonde». 
Il est à noter que Valérie Morales-Attias, née à Oran en Algérie, a suivi des études de psychologie en France. Depuis 1994, elle vit à Casablanca où elle est directrice de rédaction en presse magazine. 

Mehdi Ouassat
Mardi 19 Mai 2015

Lu 717 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs