Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Valence freine le Barça




L’Atlético dauphin serein, rachat pour le Real



Rejoint in extremis, le FC Barcelone a concédé le nul à Valence samedi (1-1) en Championnat d'Espagne, laissant revenir au classement l'Atletico, tombeur de Grenade (2-0), et le Real Madrid, vainqueur de Getafe (4-1) avec un doublé synonyme de rédemption pour Karim Benzema.
Deux points perdus pour le Barça! Malgré l'ouverture du score de Luis Suarez (59e), Santi Mina a arraché l'égalisation pour Valence (86e), ce qui resserre les écarts en tête. Barcelone reste leader (1er, 34 pts) mais voit revenir l'Atletico Madrid (2e, 32 pts), guidé par son buteur Antoine Griezmann, et le Real de Benzema (3e, 30 pts).
C'est un petit exploit pour Valence, tant le club champion d'Europe en titre semblait irrésistible ces derniers temps. Mais les Valenciens, transfigurés depuis le départ lundi de l'entraîneur Nuno Espirito Santo, ont contraint Barcelone à une rude bataille. Et le trio offensif "MSN" (Messi-Suarez-Neymar) a eu un déchet inhabituel dans le dernier geste (5e, 6e, 26e, 35e).
En face, Valence s'est montré très solidaire, sous les yeux de son nouvel entraîneur Gary Neville, qui assistait au match en tribunes, avant de prendre ses fonctions dimanche. 
Mais malgré plusieurs occasions de break pour Barcelone, Valence a arraché le nul en contre-attaque grâce à Santi Mina (86e). De bon augure pour les Valenciens avant un match décisif pour la qualification en 8es de finale de Ligue des champions, mercredi à domicile contre Lyon.
Du coup, le ciel semble un peu moins nuageux pour le Real Madrid, qui recolle à quatre points au classement.
Au stade Santiago-Bernabeu, le club merengue pouvait redouter l'accueil du public, deux semaines après l'humiliant clasico perdu face au Barça (4-0). Surtout qu'entre-temps, la crise s'est amplifiée avec l'incroyable gaffe de la titularisation d'un joueur suspendu mercredi en Coupe du Roi, synonyme d'élimination sur tapis vert, même si le Real a fait appel.
Juste avant le coup d'envoi, l'entraîneur Rafael Benitez a été copieusement sifflé et le président Florentino Pérez visé par des "Florentino, démission!". 
Mais les huées ont fait place aux vivats quand Benzema a ouvert la marque sur un joli centre de Pepe (4e). Le Français a ensuite doublé la mise d'une frappe du gauche en pivot (16e), soit ses 7e et 8e buts en neuf apparitions cette saison en Liga.
Gareth Bale et Cristiano Ronaldo ont chacun marqué et délivré une passe décisive, alors que Getafe a réduit la marque par Alexis sur corner.
Pour l'Atlético, la référence offensive s'appelle Antoine Griezmann. Le Français n'en finit plus de porter les "Colchoneros" sur ses épaules: à Grenade samedi, il a fait le break alors que les Andalous poussaient pour égaliser après l'ouverture du score de Diego Godin de la tête sur corner (20e).
Pour ne rien gâcher, "Grizi" a marqué sur un spectaculaire coup de canon à angle fermé, soit son 7e but dans cette Liga où l'Atlético continue de jouer les trouble-fêtes.

Libé
Lundi 7 Décembre 2015

Lu 241 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs