Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Vaincre ou périr

La qualification est à la portée de l’équipe nationale




Vaincre ou périr
 
Seule la victoire compte et comme dirait un certain Charles de Gaulle « les mêmes moyens qui nous ont vaincus peuvent faire venir un jour la victoire. » En effet, sans décevoir vraiment, l‘équipe nationale des joueurs locaux qui participe au CHAN Afrique du Sud 2014, n’a, aujourd’hui à 17h TU au Cape Town Stadium pour sa troisième sortie en phase de poules, guère d’autres choix que celui de vaincre si elle ne veut point périr. Timide et frigide contre le Zimbabwé d’entrée de compétition, le Maroc a retrouvé, le temps d’une belle mi-temps, ses marques en cueillant à froid le Burkina Fasso d’entrée de jeu avant que de tomber comme un fruit mort en fin de partie. 
Mais, cette rencontre restera très certainement une référence pour les joueurs marocains qui, réunis au dernier moment et dans les conditions que l’on sait, auront tout de même eu lors de leur seconde confrontation, le mérite de dominer et de se créer d’innombrables occasions. 
Mais malheureusement ces dernières ont toutes été vendangées par une absence flagrante de lucidité. Espérons, pour l’ensemble à Hassan Benabicha, que ce manque de réalisme ne lui en coûtera pas, parce qu’il serait dommage qu’il quitte la compétition sans une petite rallonge de séjour, car qu’on se le dise et malgré ces accrocs, il monte en puissance. Pour éviter donc le voyage retour, il va falloir aux Mitouali, Bahri et autres Myaghri, Erraki, Abdessamad et tout le reste de l’équipe, d’afficher de bien meilleures intentions et de gommer cette étiquette du « peut  mieux faire » qui lui colle tant, devant l’Ouganda. C’est faisable pour peu qu’une dose d’efficacité soit au rendez-vous cette fois. Notre équipe nationale a les moyens de passer outre l’Ouganda ce soir au-delà même, de la motivation qui habiterait notre vis-à-vis à qui sa fédération de football aurait promis, en cas de victoire contre le Maroc, de doubler la prime quotidienne de séjour. 
Bel euphémisme, tout leader qu’il est, notre adversaire n’est pas une foudre de guerre. Il semble à nos yeux être le moins pimpant du groupe. Il reste largement à la portée de nos joueurs et l’espoir demeurera pour eux, tant qu’ils tiendront leur destin entre leurs mains ou plutôt dans leurs orteils. Ce soir donc « no other way » sinon vaincre pour que la victoire soit belle.
Il faut donc gagner sans se soucier de l’autre rencontre tout autant explosive qui à la même heure aura lieu entre le Zimbabwé et le Burkina, car de là aussi pourrait sortir un qualifié. Tous concernés donc ! Brrr…
Vendredi et samedi se sont déroulées les rencontres du groupe C et D et ont vu des Libyens volontaires forcer le nul (1-1) devant le Ghana dans leur poule tandis que l’Ethiopie qui pourtant faisait figure d’ogre était lamentablement éliminée de sa seconde déconvenue successive cette fois face au Congo (1-0). Dans les deux autres matches du groupe D, le Gabon disposait (1-0) de la République Démocratique du Congo et le Burundi s’imposait aux forceps (3-2) devant une vaillante Mauritanie.
Bon spectacle et allez le Maroc !

Mohamed Jaouad Kanabi
Lundi 20 Janvier 2014

Lu 536 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs