Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Vahid, panache et revanche




Vahid, panache et revanche
C'est le coach le plus explosif du Mondial-2014: une fois l'Algérie qualifiée pour la première fois de son histoire pour les 8e de finale, "Coach Vahid" a exulté, fondu en larmes, avant de verser son acidité sur la presse algérienne. 
Crinière blanche inhabituellement en bataille, Vahid Halilhodzic, pour l'état civil, a fait craquer les coutures de son costume anthracite, hurlant sa joie sur la pelouse de Curitiba le 26 juin, après le nul (1-1 contre la Russie) qui a envoyé les Fennecs dans le Top 16 mondial pour la première fois. 
Le Bosnien, âgé de 62 ans, coach à poigne, a ensuite enfoui son visage dans ses mains pour laisser couler ses larmes. Une scène qui rappelait ses pleurs de joie dans l'arène surchauffée de Blida, le stade fétiche des Verts, lorsque les Algériens s'étaient qualifiés pour la Coupe du monde en novembre 2013.
Après le bonheur partagé avec ses joueurs dans les vestiaires de Curitiba, est venu le temps de régler ses comptes avec une presse algérienne qui l'avait vertement critiqué après une élimination au premier tour de la CAN-2013. 
Et d'insister, en parlant de lui à la troisième personne comme il en a l'habitude: "Je ne joue pas pour les journalistes ou pour les critiques. Le chef de presse vient de me dire que j'avais trois millions de fans sur Facebook, donc cela veut dire qu'il y a des gens qui apprécient Vahid. Vous continuez de me critiquer mais je fais mon boulot."
La revanche est un carburant. La cicatrice n'est pas encore refermée. En décembre 2009, Halilhodzic était le sélectionneur de la Côte d'Ivoire et à ce titre avait assisté au tirage au sort du Mondial-2010 au Cap. Mais il ne verra jamais la Coupe du monde en Afrique du Sud, débarqué sans ménagement après une Coupe d'Afrique des nations ratée la même année.
Le Mondial-2014 est donc son premier en tant que coach. Et le mystère plane pour l'avenir de celui qui est appelé "Wahid" par les fans, manière d'algérianiser son prénom. A moins de trois mois de la Coupe du monde, l'ancien coach du Paris SG, Lille et Rennes, a en effet refusé de renouveler son contrat expirant en juillet.
 
Mystère pour l'avenir 
Son remplacement par le Français Christian Gourcuff, ex-entraîneur de Lorient, a même été évoqué. Les deux hommes se sont affrontés par médias interposés avant d'enterrer la hache de guerre début mai. 
Et évidemment, après la qualification pour les 8e de finale, à la question +avec cet exploit serez-vous encore le sélectionneur de l'Algérie après le Mondial ?+, l'homme aux chemises blanches impeccables a lancé: "Je ne réponds pas à cette question".
Ses commentaires cinglants, l'ancien attaquant (Velez Mostar, Nantes, Paris SG), ne les réserve pas qu'aux journalistes. Ses joueurs goûtent parfois à des remarques servies brûlantes. A l'un d'eux, Sofiane Feghouli, qui avait remis en question au printemps la préparation physique, "Coach Vahid" avait sèchement répondu. 
"C'est normal que Sofiane se plaigne de la charge de travail, vu qu'il n'aime pas trop les efforts physiques, avait rétorqué le coach selon des propos parus dans le journal algérien Le Buteur. Il faut que les joueurs sachent qu'on n'est pas en train de préparer un championnat de quartiers sur Alger".
Une réplique qui résonne comme un écho à sa marionnette aux Guignols de l'Info, culte en France, avec des tirades caricaturant son français haché comme "Demain, joueurs faire 150 tours terrain avec sacs ciment sur épaules tout nu dans la neige".
L'ancien meilleur buteur du Championnat de France (1983 et 1985 avec Nantes) ne laisse jamais indifférent. Avec l'Algérie, qui l'a engagé en juillet 2011, l'homme au regard perçant s'est rapidement heurté aux journalistes de ce pays qui remettent régulièrement en cause ses choix et lui reprochent souvent son salaire exorbitant (700.000 euros annuels, selon les journaux), gardant une affection pour son prédécesseur Rabah Saadane.
Mais c'est bien le nom de Vahid qui restera dans l'histoire du foot algérien.

Lundi 30 Juin 2014

Lu 510 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs