Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Vague de solidarité à travers le monde




L'attentat a provoqué une vague d'indignation à travers le monde, et les messages de "solidarité" affluaient vendredi matin des dirigeants du monde entier.
- Barack Obama a fermement condamné "ce qui semble être une horrible attaque terroriste" à Nice.
"Nous sommes solidaires de la France, notre plus vieil allié, au moment où elle fait face à cette attaque", a déclaré le président américain dans un communiqué. "En ce 14 juillet (fête nationale marquant la Révolution française de 1789), nous nous rappelons (...) des valeurs démocratiques qui ont fait de la France une inspiration pour le monde entier", poursuit-il.
- "L'Allemagne est aux côtés de la France dans la lutte contre le terrorisme", a déclaré la chancelière allemande, Angela Merkel, depuis Oulan-Bator. "Les mots suffisent à peine pour dire ce qui nous unit à nos amis français".
- Dans une déclaration commune, les 15 pays membres du Conseil de sécurité de l'ONU ont "condamné avec la plus grande fermeté l'attaque terroriste barbare et lâche" de Nice.
- Le président du Conseil européen, Donald Tusk, a déploré "un jour triste pour la France, pour l'Europe, pour nous tous". "Ceux qui ont été visés par l'attaque étaient des gens qui fêtaient la liberté, l'égalité et la fraternité", a-t-il ajouté.
- La nouvelle Première ministre britannique Theresa May a été tenue informée du "terrible incident" à Nice, selon Downing Street qui s'est dit "très choqué et inquiet".
- Le président du gouvernement espagnol Mariano Rajoy a présenté sur Twitter ses condoléances au peuple français, et dénoncé un "attentat exécrable".
- La Première ministre polonaise Beata Szydlo a exprimé sa "douleur" mais aussi sa "grande colère".
- Le secrétaire d'Etat américain, John Kerry, qui avait assisté au défilé du 14 juillet à Paris plus tôt dans la journée, a fustigé une "attaque affreuse (...) contre des personnes innocentes durant un jour qui célèbre la liberté, l'égalité et la fraternité".
- "Le terrorisme n'a pas de frontières et représente un défi commun", a déclaré le Premier ministre russe Dmitri Medvedev, en marge du sommet Europe-Asie d'Oulan-Bator. "Encore plus parce que les terroristes et ceux qui les financent ne comprennent que la force ; nous devons l'utiliser (contre eux)", a-t-il ajouté.
- Le porte-parole du Vatican, père Federico Lombardi, a exprimé, dans un communiqué en français, "de la part du Pape François notre participation et solidarité avec la souffrance des victimes et du peuple français tout entier" en "un jour qui devait être un grand jour de fête".
- Le Premier ministre canadien, Justin Trudeau, sur son compte Twitter: "Les Canadiens sont bouleversés".
- "La Turquie, toujours aux côtés des Etats du monde dans la lutte internationale contre le terrorisme, partage la douleur du peuple français", a tweeté en français le Premier ministre turc Binal Yildirim. "Le terrorisme est un crime contre l'humanité, nul ne sait qui et quand il frappera prochainement".
- Le président brésilien par intérim, Michel Temer, a condamné "cette abjecte et outrageante action" perpétrée "contre des innocents qui célébraient les valeurs universelles les plus élevées, la liberté des peuples, l'égalité entre les citoyens et la fraternité".
- "Consternation" et "profonde solidarité" de la présidente chilienne Michelle Bachelet.
- Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker a exprimé sa solidarité avec la France, après l’attentat perpétré jeudi soir à Nice, assurant Paris de l’appui de l’Exécutif européen dans sa lutte contre le terrorisme. ‘’La France peut compter sur la Commission européenne pour continuer à l'épauler ainsi que les autres Etats de l'Union européenne à lutter contre le terrorisme à l'intérieur comme à l'extérieur de l'Union européenne’’, a réagi Jean-Claude Juncker, dans un communiqué.

 

Déroulement des faits

Peu avant 23H00 (21H00 GMT), la foule est massée sur la très touristique Promenade des Anglais pour les traditionnelles festivités du 14-Juillet. Le feu d'artifice vient de s'achever quand un camion blanc de 19 tonnes, loué quelques jours plus tôt dans la région, fonce dans la foule. Il écrase sur une distance de deux kilomètres les personnes se trouvant sur son chemin, dont plusieurs enfants. "Il a changé de trajet au moins une fois. Il a clairement cherché à faire un maximum de victimes", a détaillé à l'AFP une source policière.
L'enquête devra déterminer comment le poids lourd a pu pénétrer sur la Promenade, fermée à la circulation et ultrasécurisée pour la fête nationale.
Le conducteur, qui a tué au moins 84 personnes et fait des dizaines de blessés, dont 18 toujours entre la vie et la mort vendredi matin, a tiré à plusieurs reprises avec un pistolet avant d'être abattu par la police. La course meurtrière de son véhicule s'est arrêtée à proximité du Palais de la Méditerranée, un luxueux complexe hôtelier, pneus crevés, porte passager et pare-brise criblés de balles.
Une "grenade inopérante" et "des armes longues factices" ont été retrouvées à l'intérieur du véhicule, selon une source proche des enquêteurs.
Le chauffeur du camion a été "formellement identifié" par des sources policières comme le propriétaire de papiers d'identité retrouvés à l'intérieur du véhicule, au nom d'un Franco-Tunisien de 31 ans, domicilié à Nice.
Le conducteur était seul à bord du véhicule. Reste à déterminer s'il a pu bénéficier de complicités dans la préparation des faits.
La présence d'armes factices dans le camion pose aussi des questions sur son profil.
Le président François Hollande a évoqué, quelques heures après les faits, "une attaque dont le caractère terroriste ne peut être nié".

Samedi 16 Juillet 2016

Lu 780 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs