Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

VIème congrès du Syndicat national des commerçants et professionnels




VIème congrès du Syndicat national des commerçants et professionnels
«La promotion du secteur, une exigence indispensable pour un développement économique et social intégré ». C’est le thème choisi par le  Syndicat national des commerçants  et professionnels (SNCP), affilié à la FDT, pour son VIème congrès dont l’ouverture devait avoir lieu hier  en fin d’après-midi au siège du ministère de la Culture à Rabat.  Après la session d’ouverture, les congressistes poursuivront aujourd’hui  leurs travaux au Centre sportif Moulay Rachid de Maâmora à Salé.
Deux jours durant donc, les quelque 350 congressistes vont débattre de la situation du secteur qui ne bénéficie d’aucune aide de la part de l’Etat  et qui souffre énormément de l’anarchie, et ce à tous les niveaux.  Un secteur, qui plus est, est menacé de disparition si le gouvernement et les départements concernés ne prennent pas des mesures urgentes aux niveaux organisationnel et social.
Pour Ahmed Abouh, secrétaire général du SNCP, le congrès est une étape importante pour les commerçants et les professionnels  en vue d’améliorer  les moyens d’action du syndicat,  de trouver des réponses à de nombreuses questions combien importantes et déterminantes pour l’avenir  du secteur et de défendre au mieux les intérêts des concernés.
Sans l’ouverture d’un dialogue sérieux et responsable avec le SNCP pour faire bénéficier cette catégorie des services sociaux notamment une couverture médicale, Ramed, et autres prestations, le secteur qui contribue au budget de l’Etat, à travers les recettes fiscales et l’emploi, est appelé à vivre une situation de tension sans précédent, a fait savoir Ahmed Abouh.    En cas  d’absence d’une quelconque réaction positive de la part du gouvernement et des autorités compétentes, le SNCP, avec ses alliés,  sera dans l’obligation d’entreprendre des mesures et des actions militantes sans précédent, à même de relever les nombreux défis auxquels fait face le syndicat, a-t-il  souligné.  Outre ces défis à caractère organisationnel et professionnel, les commerçants et professionnels saisiront cette occasion pour débattre de nombre de maux qui impactent leur activité notamment le piratage et ses répercussions, et ce en l’absence de  protection, et la contrebande qui nuit énormément au pays en général, et au secteur commercial en particulier.    Les congressistes seront appelés à opter pour la modernité, la démocratie et à élire une nouvelle équipe  en mesure d’accompagner les développements et d’opter pour la régionalisation en tant que nouvelle approche dans le traitement des questions et des dossiers. Le gouvernement qui persiste à faire la sourde oreille est appelé, aujourd’hui plus que jamais, à entreprendre des mesures courageuses à même de sauver ce secteur en relation directe avec les citoyens. 

L.B
Vendredi 5 Avril 2013

Lu 230 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs