Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Université Mohammed Ier d'Oujda : Création d'un Centre technologique en mécatronique




L'Université Mohammed Ier (UMP) d'Oujda a renforcé ses structures de recherche et de formation par la création d'un Centre technologique en mécatronique au sein de l'Ecole supérieure de technologie (EST).
Le centre, inauguré lundi, va permettre de diversifier l'offre de formation et satisfaire la demande croissante de la région de l'Oriental en main d'œuvre qualifiée dans des domaines émergents, tels que le secteur automobile, les énergies renouvelables, l'aéronautique, etc.
L'EST d'Oujda s'investit de plus en plus dans des formations qui répondent aux attentes du marché de l'emploi, notamment les six Métiers Mondiaux du Maroc (3M), et c'est dans ce sens que cet établissement s'est lancé dans un «projet unique de par sa pertinence et ses ambitions», ont indiqué les responsables de l'Ecole lors d'une rencontre consacrée à la présentation du projet, son importance et les différentes phases de sa réalisation.
«Il s'agit de la création d'un Centre technologique en mécatronique, et plus précisément d'un centre de certification susceptible d'offrir une formation de qualité aussi bien aux étudiants qu'aux entreprises de la région», ont-ils précisé, notant que le Centre bénéficie du soutien de plusieurs partenaires nationaux et internationaux.
Axée dans un premier temps sur le domaine du diagnostic automobile, cette initiative, qui s'inscrit dans le cadre du partenariat maroco-américain, sera étendue pour englober aussi les secteurs de l'aéronautique et des énergies renouvelables, ont-ils encore ajouté, notant que l'EST a initié dans ce sens d'autres programmes ambitieux de coopération avec des institutions américaines de formation professionnalisante ainsi qu'avec des industriels.
Concernant la partie du projet «diagnostic auto», l'ESTO a bénéficié d'une subvention exceptionnelle dans le cadre d'une coopération avec Gateway Technical College, organisme américain de l'enseignement supérieur pour le développement et dont la mission est de soutenir la contribution «de l'enseignement supérieur en matière de développement» à travers le monde.
L'Ecole bénéficiera aussi, grâce à cette coopération, d'un programme de formation ciblé qui comprend un diagnostic préalable et un canevas de formation, permettant de déceler les profils et les besoins et de mettre en place un référentiel de compétences axé essentiellement sur l'industrie automobile en Afrique du Nord et au Moyen-Orient.
«Nous espérons développer pleinement ce projet, sur une période de quatre ans et demi, afin de former des techniciens qualifiés dans un premier temps et des ingénieurs en industrie automobile ultérieurement», a-t-on souligné. Et d'ajouter que l'Ecole s'attèle depuis des mois déjà à assurer une formation spécialisée en mécatronique au profit des enseignants en matière de «diagnostic-auto», notant que cette formation est assurée par des formateurs américains avec l'appui d'un partenaire de taille, en l'occurrence «Snap On Incorporated» leader international qui détient plus de 70% du marché mondial dans le domaine du diagnostic auto.
Les responsables de l'Université Mohammed Premier ambitionnent par ailleurs d'élargir la mission de ce Centre de certification unique dans la région MENA. Ses lauréats répondront aux besoins du marché dans le secteur de l'industrie automobile (fabricants et concessionnaires) de plus en plus grandissant.
La rencontre a été marquée aussi par la signature de conventions de partenariat entre l'Université Mohammed Premier d'Oujda, et Gateway Technical College et des concessionnaires automobile au niveau de la région de l'Oriental, ainsi qu'avec des entreprises au niveau national.
Ces conventions portent essentiellement sur l'échange d'expériences et de programmes académiques, l'échange d'enseignants et de personnel, les activités conjointes de recherche, organisations d'activités communes universitaires et scientifiques, tels que les cours, les stages de formation, les séminaires, les colloques et les conférences, etc.
Elles portent aussi sur la formation, les stages professionnels, la prestation de services, la recherche appliquée et le transfert technologique à valeur économique, l'accompagnement scientifique et technique, et la mise en place d'actions de recherche-développement.
Par ailleurs, un autre projet portant sur l'entrepreneuriat «collaboration stratégique en entrepreneuriat» vient d'être adopté pour financement et pour une durée minimum de 3 ans, ont fait savoir les responsables de l'ESTO.
Il s'agit de partenariat entre l'ESTO et des organismes américains, à savoir Gateway Technical College (Kenosha), Rock Valley College (Chicago), Wisconsin Business Incubator Association et National Business Incubation Association (NBIA).

MAP
Jeudi 22 Septembre 2011

Lu 611 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs