Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Une vocation africaine inébranlable




Le Maroc n’a cessé depuis son indépendance de réaffirmer son identité africaine en plaçant le continent au cœur de ses choix stratégiques. Il a toujours accordé une importance primordiale au développement de ses relations avec ses confrères africains à travers la consolidation de ses relations politiques et l’établissement de partenariats diversifiés et féconds, fidèle en cela aux liens historiques profonds qu’il entretient avec ses pays.
Aujourd’hui, sous le règne de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, cette vocation africaine a pris une nouvelle dimension en s’inscrivant dans le cadre d’une vision de long terme qui s’appuie sur les vertus de la coopération Sud-Sud et sur l’impératif du développement humain, dans l’établissement de rapports économiques équitables justes et équilibrés.
Les différentes visites officielles effectuées dans plusieurs pays africains et la dernière tournée Royale en Afrique, témoignent de l’engagement sincère du Royaume en faveur du continent. Un engagement qui embrasse désormais tous les domaines, qu’ils soient politiques, économiques, sociaux, culturels ou spirituels.
Le choix de l’ancrage africain pour notre pays participe d’une logique qui s’accorde avec les reconfigurations actuelles de l’économie mondiale caractérisées par le rattrapage économique des pays émergents et l’évolution vers un système mondial multipolaire ou notre continent est appelé à se positionner en tant que nouveau pôle mondial de croissance.
Les résultats économiques enregistrés durant la dernière décennie et les bonnes perspectives qui se dessinent, invitent à prendre la juste mesure de la dynamique d’émergence en cours  qui prend appui sur des fondations solides et une capacité de résilience remarquable face à la crise économique et financière international.
Ce processus irréversible ne saurait être pérennisé et renforcé sans une transformation structurelle et une diversification des économies africaines et leur mutation vers des activités à haute valeur ajoutée et à fort contenu technologique. Ces objectifs ne pourrait être atteints sans une coopération Sud-Sud renforcée et la construction d’espaces régionaux qui sont à même de permettre à nos marchés d’atteindre une taille critique, de créer des économies d’échelle et d’opérer ainsi le repositionnement international souhaité.
A cet égard, la stratégie économique développée par le Maroc en direction du continent africain, ambitionne d’ériger notre pays en hub régional, au service du co-développement dans les différents domaines clés pour notre avenir commun (la sécurité alimentaire, les infrastructures, la bancarisation et l’inclusion financière, les énergies renouvelables, la croissance verte…) Il convient au départ de souligner que la projection économique du Maroc en Afrique a connu une évolution en trois étapes :
- La première a commencé par l’implication des entreprises publiques marocaines dans la mise en œuvre de différents projets ayant trait au développement  des infrastructures de base, notamment la construction de barrages, les réseaux routiers et ferroviaires, les télécommunications, l’assainissement, l’électrification, la gestion des ressources en eau et l’irrigation, ...et autres.
- Dans un second temps, les opérateurs privés ont été impliqués principalement dans des secteurs de services (bancaires, formation professionnelle, exploitation minière,…), soutenu dans leurs initiatives par une diplomatie économique très dynamique.
- Et la phase actuelle marquée par l’impulsion d’une véritable stratégie économique, qui s’inscrit dans le cadre d’une vision de moyen et long terme orientée vers la réalisation d’une intégration régionale plus poussée dans toutes ses dimensions commerciale, financière, économique voire monétaire
La vocation africaine du Maroc a, ainsi, pris une nouvelle dimension en s’inscrivant dans le cadre d’une vision long terme qui s’appuie sur les vertus de la coopération Sud-Sud et sur l’impératif du développement humain, dans l’établissement de rapports économiques équitables justes et équilibrés.

Mercredi 1 Février 2017

Lu 951 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs